mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • amour atome

La capacité d'aimer

Le meilleur barème d'évolution

Mère Teresa portant dans ses bras un enfant, photo.L'amplitude d'amour

Aimer savoir est humain, savoir aimer est divin. Joseph Roux

L'humanité ne peut se construire autrement que comme elle se fait. Il faut de tous pour la bâtir, du bien et du mal, du saint et de l'assassin.

Ce seul principe, s'il s'avère vrai, comme nous le pensons ici, rend injustes toutes comparaisons orgueilleuses entre individus ou espèces. Et pourtant, la mise en parallèle est notre lot, il nous fait nous comparer pour progresser. Pour construire notre monde, nous devons utiliser certains jugements de valeur. Nous sommes ainsi condamnés à être des êtres injustes. Il est donc nécessaire de l'être le moins possible en relativisant nos comparaisons.

L'amour pour essence.

Pour comprendre la logique de ce chapitre, il faut revenir à nos postulats de départ. Selon nous, l'Amour, en tant qu'essence, est à l'origine de l'univers*.

*on retrouve ce principe dans les religions pour lesquelles, Dieu est Amour.

Autrement dit; « L'essence Amour », est à l'origine du big-bang.
Elle est également à l'origine de la création qui en découle.
Et sous une certaine forme, elle est aussi la création qui s'y déroule.

Cette « essence amour » anime la matière (à l'aide de l'énergie).
Cette essence a désiré s'incarner à travers la création puisqu'il en est ainsi. À l'aide du vivant, elle s'exprime et progresse. D'espèces en espèces, son expressivité (mais pas son essence) s'enrichit.
Autrement dit, d'espèces en espèces, les manières d'exprimer l'amour, progressent. Cette incarnation de l'amour rencontre sa plus haute expression* chez les mammifères supérieurs et chez l'homme. La béatitude, l'extase ou le nirvana en est le sommet.

*Cette position dans l'échelle de l'évolution ne signifie pas "supériorité".

L'amour et le vivant

L'Amour est donc l'énergie fondamentale de la création. Il anime la matière et s'incarne à travers le vivant. Toute les actions ont l'Amour pour moteur. À travers la vie, la manifestation de l'amour, évolue. Chez l'amibe ou l'éponge, son expression est archaïque. Puis elle évolue progressivement au sein du vivant. Du poisson au reptile, au mammifère à l'homme, l'amour s'exprime de mieux en mieux. Il progresse encore à travers l'évolution de l'humanité*.

*Avec le banquet, Platon nous a offert une splendide démonstration de l'évolution des formes d'amour.

L'amour comme barème

Si l'Amour est à l'origine du monde, son expression devrait servir de barème pour mesurer l'évolution. La spiritualité a d'ailleurs toujours utilisé cet instrument de comparaison. Sous ce gabarit, le saint, l'ascète, l'extatique sont en haut de la hiérarchie (mais, et c'est là ou on perçoit la puissance créatrice des religions, le criminel à lui aussi droit au même amour).

Aujourd'hui, nous pouvons le constater, la capacité d'aimer n'est pas l'instrument préféré du monde matérialiste. Celui-ci préfère les facultés pragmatiques pour établir des hiérarchies. La maîtrise de l'outil, de la technologie, de la pensée ou du langage en sont quelques-uns.

Le bonheur en espérance.

Mais ces facultés pragmatiques sont de simples accessoires. La maîtrise du langage en est un exemple. Le langage sert au commerce, à l'industrie, au développement de la société. Il adoucit les rapports humains. Il favorise les échanges et développe l'interdépendance et le progrès. Mais ce ne sont pas là des finalités dernières. Tous ces apports ont pour vocation d'augmenter chez l'homme, sa possibilité d'être heureux. Et donc d'exprimer et de ressentir l'Amour. De la même façon, les maîtrises de l'outil où de la technologie ne sont pas premières. Elles ont le bonheur comme finalité*.

*Autrement dit, la supériorité technique d'une culture sur une autre n'est pas un gage de supériorité qualitative.

Pourquoi vit-on ?

Pour s'en convaincre, il suffit de réfléchir un instant sur le sens d'une existence humaine. Il serait absurde de penser qu'on puisse justifier une vie par sa capacité à utiliser la technique. L'art de bien utiliser le langage ne suffit pas non plus à donner du sens à l'humain. C'est la même chose avec l'intelligence, l'aptitude scientifique où les forces de la pensée. L'homme développe ces dons pour des aspirations supérieures. Pour atteindre le bonheur et récolter de l'amour. La capacité d'aimer (d'étroite à large, de clanique à universelle) est donc le meilleur barème d'évolution*.

*Nous pourrions comprendre alors, à quel point des espèces comme la baleine sont des êtres évolués.

L'amour comme base de calcul

Le barème idéal de l'évolution

Daniel Balavoine, photo du chanteur FrançaisDémonstration

Aimer est plus fort qu'être aimé (Balavoine). J'aime qu'on m'aime comme je m'aime ! Alain Delon

L'aptitude à aimer est-elle le meilleur barème pour mesurer le degré d'évolution ?

Aujourd'hui nous utilisons la capacité à maîtriser la technologie, la science où le progrès, pour nous comparer. Sous cet angle évidemment, l'occident est en avance. Seulement, ces facultés sont impropres pour comparer deux sociétés ou deux individus entre eux. Non seulement ces dispositions sont perfectibles mais elles peuvent avoir des finalités contraires aux valeurs humaines.

Ce principe peut être démontré par le bon sens populaire. L'humanité préférera toujours un ignorant bienveillant à un scientifique malveillant.

Voici une petite démonstration pour préciser ce point de vue.

Pourquoi l'intelligence n'est pas le sommet

Le mélange : intelligence + capacité étroite d'aimer, peut engendrer l'action mafieuse. Il peut générer le détournement de fonds humanitaires, La vente d'armes à des pays sous-développés où la préhension intellectuelle. Il est à l'origine de la thésaurisation des privilèges. De la régression sociale et morale, et de la misère mondiale. Cette alliance permet à certains de dévaliser des pays vulnérables. L'intelligence froide permet de piller l'Europe de l'est, l'Afrique, l'Amérique du sud... Elle condamne sans état d'âme, des centaines de millions d'êtres humains à une vie de servage...

Le langage n'est pas le sommet

Le langage + une capacité étroite d'aimer, peut engendrer les manipulations journalistiques, politiques, patronales où marchandes. L'abus de la naïveté d'autrui, le mépris de certaines élitistes envers le peuple ... De certains nantis envers les classes pauvres, etc.

La technologie n'est pas le sommet

La technologie + une capacité étroite d'aimer peut également conduire au pire. Elle est à l'origine de l'industrie polluante, de l'invention des mines anti personnelles. De l'inconscience des industries d'armement, et de la plupart les abus d'un état sur l'autre...

La science n'est pas le sommet

La science + une capacité étroite d'aimer représente également un danger pour l'humanité. Cette association est à l'origine de l'eugénisme et du trafic d'organes. À l'origine des scientifiques au service des pouvoirs ségrégationnistes. des scientifiques au service de l'industrie d'armes chimiques. A l'origine des scientifiques affiliés aux industries thésaurisantes. A l'origine du chirurgien vénal etc.

La pensée n'est pas le sommet

La pensée + une capacité étroite d'aimer, est également à la source de toutes les manipulations intellectuelles, de toutes les pensées partiales, claniques, élitistes, injustes, etc. À l'origine des écrits baignant dans la mauvaise foi où le racisme. Au final, ni l'état, ni l'individu, ne peuvent s'appuyer sur le QI pour se considérer supérieur. Seules les qualités du QE peuvent véritablement donner du sens à une civilisation ou un individu.

2001


vers la connaissance de X ou dieu

123456789101112131415

Lao Tseu sur son buffle

Le principe d'amour universel est la voie des sages, le moyen d'assurer la sécurité aux souverains et aux dirigeants et d'assurer une nourriture suffisante et des vêtements corrects au peuple. Mo Tseu.

inscrivez vous

choose your