mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • animal homme
    la maitrise du comportement

Philosophie naïve du comportement

L'homme, constitué pour agir.

Bientôt ils s'ennuyèrent. Leur esprit avait besoin d'un travail, leur existence d'un but. Flaubert. Bouvard et Pécuchet.

Avant d'être un animal raisonnable, selon la célèbre formule d'Aristote, l'homme est un réservoir d'énergie. Cette énergie, si nous en faisons la genèse, remonte à la source du vivant, et, par déduction, à la naissance de l'univers.

Comme toute les autres « choses » de ce monde, l'homme doit transformer cette énergie en actions. C'est pourquoi l'individu est physiquement et psychiquement constitué pour agir.

Une mission unique

Non seulement les actions humaines servent à épanouir l'individu, mais ce n'est pas tout. Elles ont également une mission supérieure. Elles développent progressivement l'humanité. Si le phénomène humain est ce qu'il est aujourd'hui, c'est à la somme des actions humaines qu'il le doit.

L'humanité correspond à la somme des actions "offertes" par l'ensemble humain depuis qu'il s'est constitué en espèce distinctive.

Une grande partie de l'activité humaine est destinée à nous adapter de mieux en mieux à notre monde. L'organisation sociale, les conquêtes, la technologie, dérivent de ce besoin instinctif. Mais l'activité humaine s'étend au delà de l'adaptation au milieu.

La montée vers un esprit supérieur

L'apparition de l'homme au sein de la grande aventure de la vie, revêt un sens transcendantal. Notre espèce est douée d'une activité psychique unique. Elle est la seule (à ma connaissance) à pouvoir rendre compte de la création elle-même. Ce don particulier, nous le devons à notre spécificité cérébrale. Spécificité inscrite dans « la montée progressive de l'esprit vers un esprit supérieur ».

De la bactérie à l'homme

En effet, d'espèces en espèces, l'esprit n'a cessé de se développer. De la bactérie à l'éponge, aux poissons, aux reptiles, aux mammifères inférieurs jusqu'à l'homme, il a évolué et suit un tracé bien défini. Il progresse vers toujours plus d'intelligence, de conscience et de connaissance. Un des sommets de cette évolution, est constitué par l'homme. Il pourrait en être la pointe car il est le seul à pouvoir découvrir les secrets de cette création, à comprendre pourquoi il y a quelque chose plutôt que rien, pour rendre hommage à Leibniz.

C'est du moins le point de vue de notre philosophie.

2001


Origine des valeurs

1234567891011121314151617181920
Jean Jacques rousseau portrait du philosophe genevois la toque

« il n'y a donc point de liberté sans loi, ni là où quelqu'un est au-dessus des lois : dans l'état même de nature l'homme n'est libre qu'à la faveur de la loi naturelle qui commande à tous. Un peuple libre obéit, mais il ne sert pas : il a des chefs et non pas des maîtres ; il obéit aux lois, mais il n'obéit qu'aux lois et c'est par la force des lois qu'il n'obéit pas aux hommes » (Jean-Jacques rousseau lettres écrite de la montagne 1764

Vers la version anglaise.

choose your