mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • animal homme
    la maîtrise de l'environnement

Téléologie et évolution humaine

Quitter l'absurde et l'insensé

Le diner de con avec jacques Villeret Pour une nouvelle téléologie

Ou allons-nous ?

Chaque période de l'humanité a ses missions et sa raison d’être. Pour la France, par exemple, une époque devait rassembler ses fiefs. Une autre fixer les frontières. Une autre encore, devait la hisser du pays à la nation.

C'est exactement la même chose à l'échelle de l'humanité.

Chaque période a apporté des éléments nécessaires à son évolution. Celle de la mutation d'un primate naturel en homme. Celle de la diversification des groupes humains, Celles des explorations, de la sédentarisation, des grandes spiritualités. puis celles des grandes civilisations, des colonisations, et des décolonisations.

Nos décennies, sont celles de la mondialisation.

Cette mondialisation devait s'entreprendre comme elle s'est entrepris. Autrement dit avec une certaine euphorie libérale. Une certaine inconscience matérialiste.

Un rapide coup d’œil sur l'ambiance générale, montre qu'il s'agit d'une période assez violente. Lorsqu'on plonge corps et âme dans les valeurs matérielles, les conduites se tendent et la douceur s'enfuit. Les vents inquiets de l'absurde refroidissent les prairies de l'humanité.

De l'évolution inconsciente

L'évolution inconsciente ne date pas d'aujourd'hui. Elle caractérise même l'évolution générale de notre espèce. Mais à présent, cette étape, me semble-t-il, doit être dépassée. Comme l'adulte prend son destin en main, l'humanité en train de devenir adulte, doit prendre le sien. Pour nos esprits adolescents, l'idée d'une évolution consciente, n'a rien d'attirant. Le sérieux, la responsabilité, les contraintes qu'elle augure, s'accordent mal avec notre amour pour la liberté car le flou artistique dans lequel nous naviguons aujourd'hui, autorise tous les horizons créatifs humains. Il est évidemment nécessaire de conserver toute cette liberté d'agir et de créer.

Un sens sans contrainte

Donner un sens à l'humanité n'exige pas forcément d'appliquer tous nos actes à cette destinée. Il s'agit simplement de confirmer un chemin suivi intuitivement par notre espèce. Comprendre qu'il y a de la logique dans le choix de nos valeurs. De la pertinence dans le choix de nos choix.

Il y a une raison d'avoir préféré Socrate aux sophistes.
Une raison d'évoluer vers la démocratie.
Une raison de construire l'Europe et la mondialisation.
Une raison à la frustration de nos pulsions.
Une raison à l'art, à l'amitié, à l'amour, au plaisir comme à la mort.

Un sens à l'évolution

Pour monter d'un degré sur son échelle évolutive, l'homme devra comprendre le sens de son évolution. Saisir la logique de sa présence au monde. Nous ne sommes évidemment pas sur terre pour nous massacrer les uns les autres. Nous ne sommes pas là pour nous affirmer aux dépens d'autrui ni pour réussir à s'accrocher quelques objets de luxe aux poignets. Ces conduites meurtrières ou primaires, se déroulent par-delà notre volonté. L'homme s'il en avait les moyens psychiques, choisirait naturellement l'amour du prochain, l'entraide et l'évolution pacifiste. Il se raserait, s'il le pouvait, les quelques poils argenté du dos, pour profiter d'une vie paisible et sans compétition. Il nous faudra donc dépasser ces conduites primitives. Après le corps et l'immédiat, la question du sens de l'humanité doit rallumer son éclat.

Le retour de la téléologie

Bien sûr, il est difficile, dans cette voie, d'avancer des certitudes. L'avenir, par nature, contiendra toujours sa part d'inconnu. Mais de nouvelles recherches pourraient éclaircir un peu nos progressions tâtonnantes. Elles offriraient des espoirs nouveaux. Des perspectives susceptibles de nous donner envie d'améliorer certains de nos comportements.

Déterminer scientifiquement une évolution positive, renforcerait la cohésion humaine et l'alliance de l'humanité. Une nouvelle téléologie ré-enchanterait le monde. Elle éclaircirait notre vision de l'histoire. Elle donnerait du sens à toutes les étapes entre les débuts humains et l'humanité d'aujourd'hui.

Un nouveau compartiment scientifique

Évidemment, même si toutes les corporations cérébrales sont nécessaires, ce serait à la science de chapeauter ce nouveau type de recherche. Elle seule peut confirmer l'existence d'une progression au niveau historique. Pour cela, l'histoire devra lui apporter, et sans romantisme, les différents types d'existence à travers les âges. Le quotidien à l'époque préhistorique, tribale, antique (Perse, Égypte, Chine, Grèce, Rome etc). La vie au temps du moyen âge, de la Révolution française, au début du capitalisme, Du XXe siècle etc*.

* il s'agit là d'exemple. L'humanité est une entité générale. Les épisodes comme la révolution française, s'ils sont importants pour l'humanité dans son ensemble, ne peuvent constituer à eux seuls, une période.

Ce compartiment scientifique apporterait du sang neuf à la recherche. La conduire à examiner la psychologie humaine à ses divers moments historiques, à comparer les relations affectives, familiales, sociales, éducatives. Les conditions sanitaires, médicales, juridiques, à chaque moment de l'évolution. Nous en avons déjà les capacités matérielles et surtout, nous disposons d'un avenir technologique et créatif insoupçonnable.

Lorsqu'il en sera temps, la philosophie et la science replongeront vers notre devenir. Cette nouvelle téléologie disposera alors, d'un matériel bien supérieur à celui dont disposait E Kant ou Georg Wilhelm Friedrich Hegel.

En résumé

Une nouvelle étude des fins

bruegel parabole des aveuglesTéléologie contemporaine

Pendant plus de 2000 ans, l'homme s'est interrogé sur le devenir de l'humanité. Il n'a alors cessé d'apporter des réponses.
Mais depuis la fin du du XIXème siècle, cette réflexion semble l'avoir un peu quitté. Il s'en est un peu détaché pour se concentrer sur la compréhension de lui-même, sur sa psychologie.

Cette étape de compréhension psychologique est nécessaire. Elle permet de soigner les pathologies liées à notre métamorphose. Mais l'individualisme qu'elle engendre fait perdre en sens ce que nous gagnons en psychologie. Les deux études étaient sans doute incompatibles. Mais sans réflexion, notre évolution paraît totalement insensée. Elle ressemble à ce tableau de Brueghel ou des aveugles guident des aveugles et ne peuvent éviter les obstacles.

Jusqu'à présent, nous avons connu 3 grandes façons de se comporter devant l'avenir humain.

  1. La religieuse faite d'idées positives mais parfois inquiétantes de notre finalité (le jugement dernier par exemple).
  2. La révolutionnaire qui vise la fin de l'aliénation et de l'égoïsme, mais désire l'imposer par la force.
  3. La nihiliste qui refuse toute réflexion sur le long terme. Préférant l'immédiateté et les plaisirs individualistes*.
* Les conséquences d'une telle évolution sont déjà bien visibles aujourd'hui (ravage de la planète, retour aux valeurs primates, conduite absurdes et compulsives) …

Il y a, me semble-t-il, de la place pour une vision médiane. Nous pourrions imaginer une réflexion conscience et englobante du devenir humain. Une réflexion ouverte à tous, joyeuse et sans préjugés. Une science patiente et bienveillante, instituée sous les auspices de la symbiose. Une nouvelle téléologie placée sous les lumières de la sagesse et de la sérénité.

2001

technologie

1234567891011121314


Husserl

être un homme c'est être téléologiquement et c'est devoir être et cette téléologie règne dans tout ce que nous faisons
E. Husserl