mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • animal homme

De l'animal à l'homme

Les trois grands progrès

morie huseiba, le créateur de l'aikidoIl est encore plus difficile pour le singe moyen de croire qu'il descend de l'homme. Henry Louis Mencken

Introduction à l'évolution humaine

Selon notre théorie, l'humanité prend sa source chez les primates naturels. Elle a évolué pour devenir ce que nous sommes : des hommes constructeurs.
Nous voici donc raccord avec les perspectives de Darwin (que nous épouillons au passage en signe de respect). Entre ces deux étapes, nous considérons qu'il y a « évolution », progrès. De toutes les espèces en progression, l'humanité est celle dont les progrès sont les plus fulgurants.

Certains de nos changements sont tout à fait évidents. C'est le cas de la perte de la pilosité, de l'augmentation du volume cérébral, de l'accession au langage et à l'outil. D'autres, au contraire, sont beaucoup plus subtils à déceler. C'est le cas des progrès de l'affectif ou des sentiments*.

* l'amitié, l'amour parental, les relations amoureuses, l'empathie, la générosité, l'amour de la nature. l'altruisme, etc.

Les 3 grands chantiers humains

Dans cette masse de progrès, je distingue trois grands thèmes dominants :

  1. L'humanité réfrène de mieux en mieux ses instincts.
  2. L'humanité s'adapte de mieux en mieux à son environnement.
  3. L'humanité résous de mieux en mieux ses questionnements.

Comportement

environnement questionnement

progres illustrationLe progrès a encore des progrès à faire. P. Meyer.

Comportement, environnement, questionnement, voilà sans doute les trois grands axes sur lesquels viennent aboutir toutes les actions humaines.

1/ La maîtrise progressive du comportement.

La maîtrise progressive du comportement humain engage la plupart des activités de l'humanité. Les corporations les plus évidentes sont le droit, la justice, la répression, l'éducation ou la morale, mais la psychologie, la sociologie, la politique, le développement technique, travaillent également dans ce sens.

La pression exercée sur nos « libertés instinctives », débute avec les premiers interdits. Elle a fait ce que nous sommes et se prolongera dans le futur. À terme, nous pensons qu'elle anéantira dans l'esprit humain, « le désir primate de s'affirmer aux dépens d'autrui ».

2/ La maîtrise progressive de l'environnement

En deuxième lieu, l'humanité s'acharne à vaincre progressivement tous les dangers liés à la nature. Elle travaille instinctivement à construire un monde propre, durable, sécurisé et idéal. Un monde dans lequel l'ensemble humain pourra vivre et circuler sans souci ni entrave. De nombreuses activités agissent dans ce sens. Le bâtiment, l'ingénierie, l'architecture, la climatologie, la sismologie, le génie civil, le design en font partie. leur finalité est d'adapter de mieux en mieux l'homme à son environnement. À terme, l'humanité parviendra à construire un monde parfaitement sécurisé, esthétique, judicieux et propre.

3/ La maîtrise progressive du questionnement

La maîtrise progressive du questionnement emploie elle aussi un nombre considérable d'êtres humains. Toute la recherche, qu'elle soit scientifique, philosophique, spirituelle, ésotérique, etc., travaille dans ce but. Aidé par son besoin permanent de réponses, l'homme cherche à découvrir son monde, à comprendre la composition de ce monde, son sens et le sens de sa présence dans un tel monde. À terme, l'homme parviendra à répondre à toutes ces questions. Il comprendra la logique et l'intention de ce monde et son rôle à l'intérieur de celui-ci. Il sera alors définitivement libéré de ses angoisses métaphysiques, de ses peurs et ses inquiétudes. Tel est le point de vue de notre philosophie.

De l'homme à l'humain

En route vers la perfection

Graphique représentant l'évolution de l'homme du singe à l'homme contemporain

Qui peut savoir si le souffle des fils d'Adam monte en haute tandis que le souffle des animaux descend en bas, vers la terre. Le Roi Salomon l'Eclesiaste.

Chaque action humaine vise (directement ou indirectement), à l'amélioration d'un de ces trois chantiers principaux. Ce long travail de perfectionnement transforme peu à peu un primate naturel en humain abouti. Un animal soumis aux aléas de la nature, en un humain accompli et maître de son milieu. Un singe condamné à s'accroître aux dépens de ses congénères, en homme parfaitement respectueux d'autrui. Un primate ignorant tout de sa condition, en un homme ayant déchiffré son monde et le sens de sa présence dans un tel monde. Cette spectaculaire métamorphose s'insère dans l'évolution générale du vivant. Elle est inclue dans « la montée progressive du psychisme vers un psychisme supérieur».*

* dont nous formons sans doute, avec d'autres espèces comme la baleine, un de ses possibles aboutissements.

Aujourd'hui nous sommes à un point de cette évolution. Un point situé quelque part entre la naissance de l'humanité et la « perfection indépassable » vers laquelle elle se dirige.

2001

comportement

12345678
apulée

« Les hommes, ces êtres qui jouissent de la raison et possèdent la puissance de la parole, dont l’âme est immortelle et les membres moribonds, esprits légers et inquiets, corps grossiers et corruptibles, différents par les moeurs et semblables par les illusions, d’une audace obstinée, d’une espérance tenace, les hommes dont les travaux sont vains et la fortune changeante, espèce immortelle où chaque individu périt après avoir à son tour renouvelé les générations successives, dont la durée est courte, la sagesse tardive,la mort prompte, la vie plaintive, les hommes, dis-je, ont la terre pour séjour » Apulée

Vers la version anglaise

inscrivez vous

choose your