mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil

Biographie métaphorique n° 3

Georges Poulet

Seigneur donnez moi la grâce de bien finir. pierre Teilhard de Chardin.

J’entends distinctement tomber les gouttes de ma vie dans le gouffre dévorant de l’éternité. Je sens fuir mes jours au devant de la mort. Tout ce qui me reste de semaines, de mois ou d’années à boire la lumière du soleil ne me paraît guère qu’une nuit, une nuit d’été qui ne compte pas, car elle va finir. La mort ! le silence ! l’abîme ! — Effrayants mystères pour l’être qui aspire à l’immortalité, au bonheur, à la perfection ! Où serai-je demain, dans peu de temps, quand je ne respirerai plus ? où seront ceux que j’aime ? où allons-nous ? que sommes-nous ? Les éternels problèmes se dressent toujours devant nous, dans leur implacable solennité. Mystères de toutes parts ! La foi pour toute étoile dans ces ténèbres de l’incertitude ..

N’importe ! pourvu que le monde soit l’œuvre du Bien et que la conscience du devoir ne nous ait pas trompé. Donner du bonheur et faire du bien, voilà notre loi, notre ancre, notre salut, notre phare, notre raison d'être.

Toutes les religions peuvent s'écrouler ; tant que celle-là subsiste, nous avons encore un idéal et il vaut la peine de vivre. (19/03/2016)

Daumier

Daumier craignait souvent de surestimer son travail.

C'était plus fort que lui, il n'a jamais supporté l'arrogance de la corruption et elle régnait sous ce Machiavel de Louis Philippe.

Charles Fourier

Comme tous les révolutionnaires, Fourier avant de reconstruire, et pour justifier sa reconstruction, n’hésite pas à détruire. Il se livre à une dénonciation virulente, impitoyable, des mœurs dites civilisées.

J'ai toujours été absorbé par mes occupations mercantiles.

Moses Mendelssohn

Il est des vies qui ne valent que par leurs œuvres (Dominique bourel à propos de Moïse Mendelssohn)

Nicolas de Cues

Qui est alors l'idiot, puisque tel est le choix de notre traduction? Un être très particulier en effet, en ceci - telle est notre hypothèse - qu'il représente ce qu'il y a de plus humble, de plus pauvre, de plus modeste dans la hiérarchie humaine, en quelque sorte un minimum absolu, ou presque, le plus opposé au maximum absolu, ou presque, que représente l'Orateur ou le prélat. L'un est tout, pourrait-on dire l'autre, n'est rien. Introduction de Roger Bruyeron.

Plotin,

En somme, par se habitudes littéraires, Plotin est aussi loin que possible de ce Platon qu'il aimait tant. Il est bien de son époque, de la race de ces prédicateurs qui subordonnent toute doctrine à son effet sur l'avancement spirituel. Emile Brehier, Plotin les Enneades, les belles lettres,

Bashô

Aujourd'hui 28/01/2017, comme rarement, dans l'état d'un oncle du guerrier Suganuma Kyokusui. (l'hermitage de l'illusion)

Vico

il achève ce grand ouvrage qui doit révéler au monde savant une science nouvelle ; là, au milieu de sa famille et de ses livres, il jouit des délices de l'étude et des espérances de la gloire ; et ses joies sont si pure, ses contemplations si ravissantes, qu'en épanchant son âme dans l'âme d'un ami, il ne peut s'empêcher de bénir les disgrâces de la fortune, cet abandon cet oubli des hommes qui lui ont fait connaître le vrai bonheur. Ainsi, les plaisirs intimes attachés à la recherche de la vérité, compensaient avec usure pour cette âme expansive, les insultes de la fortune et l'oubli des hommes puissants.

Tel fut Vico jusque dans sa vieillesse, époque où la fortune, par une amère dérision, daigna lui jeter quelques faveurs. Elle vint pour ainsi dire le surprendre au milieu de ses Infirmités les plus douloureuses, sur les bords de sa tombe ...

........................................

Pour que la lumière jaillisse des ténèbres, il faut que Dieu y allume un soleil, pour que la vérité entre chez un peuple, il faut que Dieu y jette un législateur. La vérité n'est révélé qu'au génie, et le génie est toujours seul. Les peuples, dit admirablement Bossuet (sermon pour la fête de tous les saints) ne durent qu'autant qu'il y a des élus à tirer de leurs multitudes. Pensée profonde, que Bossuet n'applique qu'aux saints, mais qui peut s'appliquer aux philosophes, aux législateurs, à tous les bienfaiteurs de l'humanité : le privilège du génie est de tout dire dans une ligne.

(dictionnaire de la conversation 1877)

Fichte

Et l’on peut dire que l’essentiel de son œuvre (celle de Fichte) est constituée d’une part par la recherche de philosophie pure et d’autre part, par des travaux politique.

Fichte conçoit le mouvement de l’histoire humaine comme l’opposition du despotisme et de la liberté, de la monarchie et de la république, qui tend à restaurer un état de paix, conciliant dans la victoire d’une idée opposée.

Sans les violences qui m’ont été infligées, je ne serais jamais parvenu à cette claire intelligence et à cette disposition du cœur.

(introduction de « la destination de l’homme par Jean Christophe Goddard)

Paul Florensky

« Ayant prédit que son œuvre susciterait l’intérêt 50 ans plus tard »

Lev Karsavine

J’aimerai bien rencontrer l’amour (« … le sourire de l’amour jettera son dernier feux »)

Pierre Teilhard De Chardin (mort en 1955)

Plus importante que la découverte de Galilée, nous découvrons progressivement un mouvement de l'Humanité tout entière, croissant en organisation et en conscience de soi ... J'expérimente chaque jour le pouvoir de cette constatation sur l'esprit des gens.

Il ne s'agit pas de faire des choses remarcables, mais des choses ordinaires avec la conviction de leur énorme valeur.

Charles-Albert Demoustier

(notice sur Charles Albert Demoustier, à propos de son ouvrage ; Lettres à Elilie sur la Mythologie 1813)

Assez riche de son propre fonds pour n'être jaloux de personne.

Albert Cohen

Babouineries», répéta-t-il, envoûté par le mot

Malebranche

Le dessein des Méditations suivantes est d'abattre l'orgueil de l'esprit, et de le disposer à l'humilité.

Milan Kundera

 « l’homme qui ne sait pas comment ne pas réagir »

Marc-Aurèle

« Ne t’écarte plus du but: tu ne dois lire ni tes propres mémoires ni les actions des anciens Romains et des Grecs, ni les extraits d’ouvrages que tu te réservais pour ta vieillesse; tends vers ta fin, et, si tu as quelque souci de toi-même, aide-toi toi-même, tant qu'il est encore temps »

Marc-Aurèle, Pensées

Ektov Dosisi

Une idée venait de le terroriser. Lui qui n'avait même plus le courage de pousser la porte d'un bistrot, il devrait un jour pousser le dernier portail de sa vie, celui ouvrant sur le plus sombre des inconnus ...

Ektov Dosisi, Retour de Siberie

Leon Tolstoï

« Je suis laid, gauche, malpropre et sans vernis mondain. Je suis irritable, désagréable pour les autres, prétentieux, intolérant et timide comme un enfant. Je suis ignorant. Ce que je sais, je l'ai appris par-ci, par-là, sans suite et encore si peu ! […]

— Journal, 7 juillet 1854

 


Vers bio metaphorique no 4

 

 



jean marc tonizzo, oeuvre de l'auteur du site mecaniqueuniverselle, oeuvre acrylylique sur toile, BDKW

Si Léonard Cohen a longtemps souffert de dépression, "celle-ci s'est lentement dissoute et n'est plus revenue avec la même férocité que ce qui avait prévalu pendant la plus grande partie de (sa) vie". "Elle n'est plus là et j'espère qu'elle ne reviendra plus", confie-t-il.