mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil

Conscience et philosophie, introduction

L'homme la sensation

L'amour et l'extase

Que dit ta conscience ? Tu dois devenir l'homme que tu es. Nietzsche

Nous avons intitulés ce chapitre « la conscience », nous aurions tout aussi bien pu le nommer : « esprit », « cerveau » ou « illusion » tant le rayon de cette notion est vaste.*

* à défaut d'être précis et parfaitement fondé.

Nous traiterons en effet ici, des divers états de conscience. Nous parlerons également d'inconscient, de vérité, de négation d'autrui et de biologie. Nous aborderons l'éthique, l'idée de Dieu (d'énergie créatrice). Nous ferons aussi le lien entre notre analyse de la conscience et les grandes lignes de notre philosophie. Par exemple, lorsque j'affirme : l'humanité est inscrite dans une évolution positive (l'humanité est vouée à atteindre la perfection*), la conscience est inclue dans cette perfection. Selon moi donc, la conscience est une faculté en progression qui évolue également vers sa perfection.

*Nous étions des primates naturels, nous sommes des hommes constructeurs, nous allons vers l'humain accompli.

Le chapitre précédent " animal-homme" nous a permis d'établir les grandes bases de notre philosophie. Nous disions : L'homme est issu du monde animal. Il s'en détache progressivement en travaillant trois points fondamentaux :
1/ L'extinction progressive des pulsions primates qui l'obligent à s'affirmer aux dépens de ses congénères.
2/ La gestion progressive de son environnement jusqu'à la perfection.
3/ La résolution progressive de ses questionnements jusqu'à obtention de toutes les réponses.

Par cet énorme travail d'humanisation, la société humaine et l'esprit humain, évoluent peu à peu vers leur perfection.

De la perfection

artJ'entends par perfection de l'esprit, l'accès facile à : « l'extase ».
J'entends par extase, l'état de plénitude total physique et psychique. L'état d'amour et de conscience absolu. Sous ce terme je réunis toutes les grandes expériences mystiques comme la béatitude, le nirvana, l'épochè, l'éveil. C'est la mise en relation directe de l'homme avec le « principe créateur ».
J'entends par principe créateur, un principe incorporel, éternel sans début ni fin. C'est Brahman, Dieu, Yahvé, Allah. Selon mon point de vue le « principe créateur » (Dieu) est une puissance présente dans la matière sous forme immatérielle (quarks, neutrinos, bosons). Autrement dit, Dieu est dans tout.

2001

conscience et extase

saint augustin

Aime et fais ce que voudras


L'homme bon, même s'il est esclave, est libre. La cité de Dieu Saint Augustin.

inscrivez vous

choose your