mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • conscience
    ETRE-étant (suite)

Qualia quale

La vie de l'esprit,

Georges de Latour, Peintre Français, vanitéDe l'ordinaire à l'extase

Parfois, les autodidactes nourrissent une sorte de complexe vis à vis des universitaires. Ils aimeraient posséder leurs connaissances et leurs grandes habiletés d'écriture. Pour compenser ils leur arrivent alors d'étendre leur piètre connaissance, sur les tartines qu'ils proposent afin de faire illusion. C'est sans doute le cas de ce chapitre, traité sans connaissances et de façon tout à fait intuitive. Vous voilà prévenus !

Le philosophe américain Daniel Clément Dennett est un des grands spécialistes des philosophies de l'esprit et des sciences. Il utilise deux termes pour distinguer les sensations ressenties dans les expériences perceptibles et corporelles. Il parle de QUALIA au pluriel et de QUALE au singulier.

Je ne connais pas la philosophie de Dennett. Je me permettrais juste de reprendre sa terminologie. A partir des termes de quale et qualia, j'essayerai d'éclaircir ma conception de la conscience et de préciser les raisons pour lesquelles je sépare les états conscients en deux grandes catégories. D'un côté les modes communs (la vie quotidienne), et de l'autre l'état relatif à l'extase. D'un côté la conscience de l'homme ordinaire et de l'autre la conscience de l'extatique (je distingue également les sensations humaines à travers ces 2 catégories).

Les sensations de l'existence

Du commun à l'extatique.

Antoine TonizzoSensations ordinaires ou extra ordinaire

Voici tout d'abord une petite définition du Quale, et des Qualia comme on peu la rencontrer sur le net.

Le qualia

Les qualia sont des propriétés de l'expérience sensible par lesquelles cela fait quelque chose de percevoir ceci ou cela. Ils ne peuvent donc être connu que par une intuition directe. Il est impossible de les transmettre physiquement à quelqu'un.

Quand on est amoureux, par exemple, les différentes sensations ressenties sont individuelles. Si nous pouvons les expliquer aux autres, personne ne peut les ressentir à notre place et comme on les ressens. Notre vie quotidienne et constellé d'expérience sensible procurant des effets subjectifs. Ces sensations ressenties, sont associés de manière intime aux états mentaux (les passions, les émotions).

Le quale

Le quale est un de ces états sensibles. Ce sont les états de joie, les états de peine, par exemple. La vie ordinaire, peut être décrite comme une succession de quale différents*. Une succession de quale de différentes « couleurs », formant une sorte d'ensemble personnel : notre caractère.

*quale lié à la souffrance, à l'orgueil, à l'amitié, à l'amour, à la satisfaction, à la fierté, aux remords, à la mélancolie, etc.

L'assemblage des divers quale de notre quotidien, forme une sorte d'ambiance générale (aujourd'hui, j'étais heureux). C'est notre paysage mental ordinaire. Hier, j'étais amoureux, et l'ensemble des divers quale constituant cette journée, étaient orientés dans ce sens.

Le quale en lui-même (selon notre point de vue), est une sensation invariable. Un état continue et permanent. Si nous étions soumis en permanence au quale de la faim, notre vie se déroulerait sous cette seule sensation corporelle.

Les 2 grandes sensations

Sensations ordinaire ou extatique

le yin et le yang, oeuvre de tonizzoLe sentiment d'exister

La conscience « ordinaire », serait donc traversée en permanence de quale personnels. Des quale différents et variables en quantité et en qualité. L'ensemble des quale formeraient alors, nos moments normaux d'existence. Avec le sentiment de temporalité.

La conscience extatique elle, baignerait dans une sorte de quale au singulier. Ou plus précisément, l'ensemble des quale seraient immergés dans un seul quale, celui de l'extase. Cette unicité de sentiment procurerait cette sensation de permanence que l'on a dans l'extase. Ce sentiment intemporel de plénitude, d'amour et de bonheur absolu.

Les qualia de la vie courante comme le quale de l'extase appartiennent à l'individu. On ne peut les appréhender autrement que par l'expérience directe et personnelle. Autrement dit, un sage peut décrire les sensations de l'extase, du nirvana, mais personne ne pourra ressentir ce qu'il ressent sans l'expérimenter. Qualia et quale sont ressentis directement par la conscience.

Quale ordinaire et quale de l'extase

Tout le monde ou presque peut imaginer des expériences sensibles courantes.
La majorité humaine peut (plus ou moins bien), se rassembler autour des quale ordinaires (autour des quale de plaisir, de peine, de remords, de réussite, de soif, de faim.)

À l'aide de l'empathie, la plupart des hommes parviennent à se mettre à la place de quelqu'un qui se coince le doigt dans une porte où tombe raide amoureux. L'expérience du quale de l'extase, par sa rareté, son caractère absolu, engendre évidemment beaucoup de scepticisme. On ne peut pas facilement l'imaginer (mais ce n'est pas parce qu'il est difficile de concevoir les sensations de l'apesanteur par exemple, que ces sensations n'existent pas).

La particularité du quale de l'extase

Le quale ordinaire (la sensation de chaud et de froid par exemple) peut différer entre individu (parce qu'il dépend entièrement de la personnalité). Le quale de l'extase, par contre, est identique pour chacun. Par sa qualité d'absolu il est le seul à même d'être perçu à l'identique par chaque expérimentateur. L'extase éteint l'ego et toutes les autres sensations pour devenir une sensation unique et organique.

Le quale de l'extase, serait donc le quale unificateur par excellence. Chaque expérimentateur sachant ce que ressentent tous les autres extatiques.

An 2001

le sujet

12345678


Gustave Thibon, philosophe Français, et ardéchois

L'esprit philosophique consiste à préférer aux mensonges qui font vivre les vérités qui font mourir. Gustave Thibon