mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • conscience
    ETRE-étant (suite)

Vie et état de conscience

Philosophie de l'avenir humain

sagesse, icone medievaleDeux types de conscience

La plus grande partie de la vie à mal faire, une grande partie à ne rien faire, toute la vie à ne pas penser à ce que l'ont fait. Sénèque

Il y a selon notre philosophie, deux grandes positions pour l'esprit humain. L'emploi courant, celui de tout un chacun, celui de l'homme ordinaire. Et la position extatique, celle du sage en extase, en nirvana, en béatitude.

En reprenant la terminologie « être » et « étant » de Heidegger, nous pouvons dire ceci : en dehors de l'état extatique, l'esprit humain est toujours dans l'étant. Dans la position extatique, il est dans l'être.

La conscience de l'Être, selon notre philosophie, correspond à la conscience du principe créateur. Elle est incarnée par l'homme en position extatique.
La conscience de l'étant
, quand à elle, englobe la conscience intentionnelle et la conscience phénoménale.

1/ La conscience de l'étant

La conscience de l'étant met en prise l'homme avec ce qui constitue son réel*. Elle baigne en permanence dans la temporalité, le fini, la matérialité. Les sensations y sont variables et fluctuantes. Elle forment ce que nous pourrions appeler « les divers états d'âme ». Des états d'âmes différents et se succédant en permanence en nous.

*Ce réel pouvant être perçu, imaginé, désiré, éprouvé, remémoré..

2/ La conscience de l'être

En face de cette conscience que nous pourrions qualifier d' « ordinaire », se présente la « conscience extatique ». Celle-ci n'est plus intentionnelle mais « passive». Elle est indifférente aux variations extérieures. bien qu'en prise avec le monde apparent, cette conscience sublimissime ne se lance plus vers lui. Elle l'accueille docilement, et avec plaisir. Cet état de conscience est invariable et stable. Il ne varie plus en fonction des choses. Dans cet état, les notions temporelles semblent endormies. Les jugements sont éteints. L'agitation des sentiments et des sensations, également. Un seul état d'âme persiste : la félicitée, le bonheur suprême. L'être humain alors, aime toutes les choses avec la même intensité.

Page écrite en 2000



Qualia

12345678

Antoine de Saint-Exupery, écrivain et pilote Français

La vie créé l'ordre mais l'ordre ne crée pas la vie

Saint-Exupéry

inscrivez vous

choose your