mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • hasard destinée

L'homme est condamné à agir

L'action obligatoire

bucephale, peinture renaissanteL'humanité effectivement, ne peut évoluer sans intervention humaine

Pour construire l'humanité, l'homme constructeur est condamné à agir et pour agir, a besoin de se croire libre. Grâce à ce sentiment de liberté, il peut exprimer toute sa volonté.

De temps en temps également, notre espèce a semble t-il besoin de périodes d'euphorie et d'orgueil (comme celle que nous vivons actuellement). Des phases ou l'homme s'imagine tout puissant et créateur de son propre destin.

En réalité, la liberté et la toute puissance sont de simples leurres. Des illusions nécessaires et inclus dans notre destinée. La représentation de l'homme comme sujet autonome et capable de maîtriser son destin, est une illusion*.

*Une illusion nécessaire car même lorsque l'homme maîtrisera consciemment sa destinée, ce sera encore sa destinée.

De la volonté

La volonté est inscrite dans la conformation physiologique et psychique de l'homme constructeur. Elle est un des instruments indispensables de l'évolution humaine. Notre volonté est à l'origine de l'humanité telle qu'elle est devenue. Mais cette force est plus proche de la poussée aveugle dont parle Schopenhauer, que d'une conception volontariste de l'histoire. Elle restera dans l'obscurité jusqu'à ce que l'humanité comprenne le sens réel de ses actions. La finalité de ce qu'elle construit. La volonté est aveugle mais elle n'est pas absurde puisqu'elle dirige la société humaine dans une direction bien précise. En ce sens, elle obéit à des exigences extérieures. Des contraintes inclues dans la montée globale du vivant vers un esprit supérieur.

L'énergie humaine demande à s'exprimer

L'énergie associée au vivant est notre premiere donneuse d'ordre. Dés le réveil, l'homme est animé d'une sorte de potentiel qu'il doit épuiser. Il doit l'épuiser en action et en réflexion. Ces activités répondent au besoin vital de construire (construire soi-même et le monde), au besoin de lutter contre les dangers ou de résoudre les questionnements.

Il existe en nous une tendance naturelle à l'activité. On ne peut rester oisif trop longtemps. On cherche en permanence à s'occuper. L'inaction est insoutenable à l'esprit de l'humanité. Elle engendre de l'inquiétude. Une partie de l'inquiétude naît de l'inconnu. Cette inquiétude nous oblige à agir et à chercher des réponses. Et ces réponses éclairent progressivement les questions les plus profondes de l'humanité (d'ou venons nous ? qui sommes nous ? ou allons nous ? ces secrets derrière lesquels tout se tient).

Non seulement les hommes sont voués à agir, mais ils doivent le faire dans un sens bien précis, celui du bien. La diversité des caractères humains, l'interdépendance et la propension au bien, oriente la somme des actions humaines dans le sens du bon, du légal et du juste (et progressivement, cette lente orientation positive, conduit notre espèce vers sa perfection).

Des héros à l'oeuvre

Tous des altruistes !

Cheri Samba, les charges de l'homme africainTravailler pour un futur inconnu

Ce chemin, nous l'allons parcourir ensemble. Edmund Husserl

Mais pour quelle raison devrions nous construire une sorte de paradis terrestre destiné à un futur relativement lointain ?

Pourquoi élaborer une chose pour des humains dont nous ignorons tout ? Pourquoi élaborer un monde dont nous ne profiterons pas ? Pourquoi l'humanité ne baigne-t-elle pas dans les concepts nihilistes du genre : « après moi le déluge » ?

Un mécanisme imparable

La nature psychique de l'homme est irrésistiblement positiviste. L'homme a un grand sens inné des responsabilités envers ses descendants. Sa propension naturelle à se sacrifier pour la famille, le groupe, le pays, la communauté, est énorme. Toutes ces forces orientent notre évolution dans le sens de l'amélioration permanente.

L'amour familial est également un bon moteur d'évolution positive. Il exhorte naturellement l'homme à vouloir pour ses enfants, mieux que pour lui-même. Il suffit alors d'étendre "homme" à tous les hommes, et "enfant" à tous les enfants pour comprendre que ce mécanisme pousse l'humanité à vouloir toujours mieux pour ses descendants. Autrement dit le présent travaille instinctivement à fabriquer un futur supérieur au présent.

Irrésistible destinée

Des pulsions à la conscience

Photographies de Charles Darwin avec chapeau et barbeLes moteurs de l'évolution

Même sans le savoir on y va... Alors en le sachant ! Jean Marc Tonizzo

Jusqu'a présent, les pulsions, les passions, les désirs, furent les plus grands moteurs de l'action humaine.
Ces forces* ont propulsé le primate que nous étions, jusqu'à l'homme que nous sommes... et c'est déjà énorme.

*malgré l'antagonisme, les périodes de chaos, d'incertitude, de menace, et le désordre apparent qu'il inclus

L'organisation de la société oblige l'individu à agir dans un sens bien précis.
Il doit développer en permanence son environnement et son esprit. Cet engrenage positif conduit irrésistiblement l'homme à devenir de plus en plus conscient. Et naturellement un jour, la conscience prendra le pouvoir sur les pulsions.

Une fois ce point atteint, la conscience aura la charge de la marche de l'humanité. Nous continuerons alors de construire notre monde, mais consciemment.

De la création

L'homme comme nécessité

poesie, destinée, oeuvre sur papier de jean marc tonizzoUne vie obligée

Après des milliards d'années d'expansion, la terre est apparue, puis le vivant et enfin l'humanité.

L'humanité est née d'une quantité de possible. Une quantité suffisante (comme la spermie), pour réussir l'aventure. Cette quantité de possible, empêchait tout échec dans l'apparition de notre espèce. Un jour, à mon sens, la science le démontrera. Ce jour là, le concept d'une destiné déterministe, sera enfin prouvé.

Ce qui est, devait-être

Une fois qu'une chose existe la version inverse n'existe pas. On ne peut pas dire d'elle : elle pouvait ne pas exister. L'humanité étant là, elle ne pouvait pas ne pas exister.

De la sélection naturelle

Le vivant, dit la science, se caractérise par la montée progressive vers un psychisme supérieur. Sous ce principe, la sélection naturelle* est un des mécanismes qu'utilisé le vivant pour progresser.

*dont parle le modèle réductionniste,

Si depuis l'apparition de la vie, l'évolution de l'esprit ne s'est jamais démentie et si le psychisme humain est voué à atteindre l'extase* alors nous pourrions en conclure que le vivant est régit par une destinée dont le moteur est spirituel. Cela démontrerait donc qu'il y a du divin.

* l'extase, la béatitude, le nirvana, bref les sensations coïncidant avec toutes les pré-visions religieuses.

Les tragédies antiques (notamment celle d'Eschyle et d'Oedipe rois de Sophocle) exprime une croyance fondamentale en un fatum qui régit toutes les actions humaines, et l'on peut dire que tout le problème de la vie humaine et de se réconcilier avec son destin (amor fati). De faire de son destin sa destination propre : Œdipe aveugle retrouvent la sérénité intérieure quand il reconnaît que tout est bien et que l'ordre des choses s'est accompli. Car le véritable bonheur de l'homme est de pouvoir se réaliser à l'occasion des événements qui lui arrivent : d'exploiter tous les événements dans le sens de sa volonté, et de reconnaître dans ce qui lui arrivent le signe de sa destinée. Larousse de la philosophie Didier Julia.

Page réalisée en 2000



réalité

123456789

jean marc tonizzo

L'intuition, les expériences de la vie quotidienne et les limites de notre esprit, envoie à l'être humain l'idée qu'il dispose d'une certaine liberté, d'un certain libre arbitre et qu'il y a du hasard et de le l'indéterminé dans monde. Même si ma conviction et ma réflexion me conduise à envisager au contraire qu'il n'y a pas de liberté réelle et que tout est soumis à un déterminisme absolu, mon comportement et ma réflexion en dehors des moments où j'analyse consciencieusement cette question du déterminisme, sont ceux d'un homme qui croit à la liberté, au hasard, et au libre arbitre.
Et ainsi, dans un monde entièrement soumis à la loi d'un déterminisme absolu, l'esprit de l'homme constructeur est constitué pour croire à la liberté au hasard et au libre arbitre.

jmt

inscrivez vous

choose your