mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • homme humain

L'échec de l'évolution

Une possibilité impossible

Le concept d'une humanité vouée à atteindre sa perfection et se concrétisant dans l'extase, la béatitude, l'éveil ou le nirvana, trouve un écho positif dans nos esprits naturellement avides de sens et surtout de sens positif.
Pourtant, cette finalité extatique soulève également des doutes et des inquiétudes :
un échec est-il possible ?
Le mal peut-il l'emporter ?
Quel intérêt d'une humanité béate ?

Évidemment, au niveau ou en sont les connaissances actuelles, rien ne peut encore nous permettre d'écarter la possibilité d'un échec de notre espèce dans sa grande marche évolutive, et les chaos qui parsèment notre actualité enrichissent l'idée d'une telle éventualité.
seulement, ces débordements de violence, ces moments de régression, se révèle à l'analyse nécessaire à notre évolution, ils construisent par le mal, le bien de l'humanité.

De l'unification de l'humanité

Par exemple, l'unification des diverses communautés est une étape fondamentale pour accéder à la paix universelle. Cette unification progressive des diverses communautés humaines, est un échelon fondamental pour accéder à la paix universelle.

Cette unification fait partie d'un long processus qui a vu l'espèce humaine naître, se multiplier, se répandre sur la surface de la Terre, diversifier ses connaissances, puis opérer, un retour vers l'unification en rassemblant les clans autour de tribu, puis de cités, puis de pays, puis de nation, de communautés des nations, pour aborder aujourd'hui l'ultime rassemblement du village planétaire autour de lois communes : l'ONU, l'OMC, l'OMS, l'Unesco etc.

Une unification inconsciente

Au vu de l'histoire, l'unification progressive de l'ensemble humain, s'est déroulé le plus souvent à travers la violence, le désir de conquête, l'asservissement d'autrui, l'esclavage.
Parfois aussi, par l'échange respectueux, l'adoption consentie d'une nouvelle religion, d'une nouvelle coutume, ou par la diplomatie, le dialogue, comme c'est le cas par exemple de la construction européenne actuelle.

Bien sûr, nous préférerions tous que cette unification utilise toujours les moyennes pacifiques pour se concrétiser. Nous préférerions tous que la fusion islam/Occident qui occupe aujourd'hui une partie du monde, nous épargne la guerre, le chaos, la domination et la surdité. Nous aimerions tous que cette nouvelle étape se déroule de façon respectueuse, consciente, égalitarisme et symbiotique.

Si ce n'est pas le cas, si la violence prédomine toujours dans la construction humaine, ce n'est pas parce que l'homme est fondamentalement mauvais, mais simplement parce qu'il n'a pas encore acquis les moyens psychiques d'une évolution consciente, respectueuse, égalitariste et absolument symbiotique.

Nous ne pouvons pas demander à l'homme d'être en avance sur son échelle évolutive.

Pour que l'automobile soit ce qu'elle est aujourd'hui, il fallait passer par les rudiments de la Ford T, et pour qu'elle devienne un instrument rigoureusement respectueux de la nature, elle doit d'abord passer par la voiture d'aujourd'hui qui ne sait encore que polluer.

Croire en la possibilité d'une unification paisible est nécessaire pour mettre la pression à l'unification violente, mais la violence est notre réalité et c'est également un moyen de nous unifier.

 

2001

Bonheur

12345678
inscrivez vous

choose your