mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • homme humain

Introduction à l'évolution

Sciences, philosophie et progrès

De l'homme à l'humain,

Originellement nous ne pensons que pour agir. C'est dans le moule de l'action que notre intelligence a été coulée. La spéculation est un luxe, tandis que l'action est une nécessité. Henri Bergson, l'évolution créatrice.

L'humanité évolue progressivement vers son fonctionnement idéal. Elle maîtrise de mieux en mieux son comportement, son environnement, et ses questionnements. Par ce long travail d'amélioration, elle se dirige progressivement vers son ultime perfection.

À l'image de l'homme

Notre évolution est à l'image de l'évolution d'un individu. Elle passe de l'inconscience à la pleine conscience. Elle va de l'enfance à l'adolescence, à l'âge adulte jusqu'à la sagesse. Les progrès humains cheminent des buts particuliers vers les buts généraux, jusqu'au but ultime.

Le premier chapitre, intitulé « de l'animal à l'homme », construit le socle de notre philosophie. Il situe les origines de l'humanité dans le monde des primates naturels (en opposition au créationnisme). Issus du monde naturel, l'homme construit un monde culturel. Intuitivement et inconsciemment, il confectionne sa société et la fait constamment progresser.

Un sens sous-jacent

Même si cette évolution est inconsciente, elle suit pourtant une logique implacable. Elle s'oppose à ce que nous appelons le « mal » et fait la promotion du « bien ». Elle discrédite les mauvaises tendances et stimule les bonnes conduites. Elle abaisse la force des pulsions et élève la conscience. Ce progrès général a une finalité et nous essaierons de la mettre en lumière dans ce chapitre. Nous essaierons de savoir ou ces améliorations permanentes et exponentielles, conduisent le phénomène humain. Quel type de descendant, l'homme constructeur, élabore peu à peu.

Diverses sortes de progrès

Évolution physique et technique

Progrès intellectuels et physiques.

Entre les « primates naturels » que nous étions et l'homme actuel, l'espèce humaine a évolué. Elle a évolué physiquement* et psychiquement.

* perte de la pilosité, acquisition de la position debout

Au point de vue psychique, certaines améliorations concernent l'adaptation au milieu. C'est le cas des progrès de la réflexion, de la mémoire, de l'intelligence, de la raison, etc. D'autres engagent les relations humaines. Par exemple les progrès de l'amitié, de l'amour maternel, paternel, sensuel, spirituel, etc. D'autres encore, sont relatives à la culture et à la société. Comme par exemple l'esprit artistique, la découverte de la démocratie, les protections sociales, etc. D'autres progrès enfin, concernent le scientifique ou le spirituel. L'évolution de histoire, de la philosophie, de la psychologie, De la religion, sont de ceux-là. Les progrès face à nos interrogations métaphysiques : Dieu, l'absolu, le temps etc., également. (voir 5 démonstrations)

Page datant de 2001



introduction

12345678

claude levi strauss

L'attitude la plus ancienne, et qui repose sans doute sur des fondements psychologiques solides puisqu'elle tend à réapparaître chez chacun de nous quand nous sommes placés dans une situation inattendue, consiste à répudier purement et simplement les formes culturelles : morales, religieuses, sociales, esthétiques, qui sont les plus éloignées de celles auxquelles nous nous identifions. « Habitudes de sauvages », « cela n'est pas de chez nous », « on ne devrait pas permettre cela », etc.., autant de réactions grossières qui traduisent ce même frisson, cette même répulsion en présence de manières de vivre, de croire ou de penser qui nous sont étrangères.

Claude Lévi-Strauss

carricature de Darwin

Caricature de Darwin

inscrivez vous

choose your