mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • l'humanité
    la démocratie (suite)

Des réactionnaires

novateurs / réactionnaires

céramique Vallauris, oeuvre de Jean Marc TonizzoL'équilibre de la société est tendu entre conservateurs et progressistes.

Les conservateurs voudraient arrêter, les réactionnaires remonter, les révolutionnaires précipiter le cours des événements qui les submerge tous. Louis Forel

Pour progresser, l'humanité utilise deux forces antagonistes : le psychisme réactionnaire des conservateurs et le psychisme avant-gardistes des révolutionnaires.

L'évolution entre deux extrêmes

La liberté de l'homme par exemple, est bien souvent le fruit d'une lutte entre ces deux états d'esprits opposés. Elle émerge du combat permanent que se livrent les nostalgiques de l'esclavage et les défenseurs de l'égalité. Entre les amateurs de l'esprit colonial et les abolitionnistes de toutes servitudes. Et le travail conjoint de ces deux forces et l'équilibre qui en ressort, permet à l'humanité d'évoluer à son rythme.

Notre espèce fraye son chemin entre ces deux pôles extrêmes. Entre les nostalgiques des vieilles aristocraties et les amoureux de l'égalité absolue. Entre les forces ultra réactionnaires et les forces ultra progressistes.

Même si parfois, comme c'est le cas depuis les années 80, la tendance réactionnaire semble reprendre ce que les progressistes ont fait gagner à l'humanité, il y a toujours un sens à ces régressions momentanées (en l’occurrence aujourd'hui il s'agit d'égaliser progressivement l'humanité). Selon notre philosophie, au final, le courant progressiste l'emporte. La destiné de l'humanité est d'atteindre sa perfection, autrement dit : l'égalité absolue entre tous les hommes. La fin du mépris, de l'abus des individus envers d'autres individus.

2001


dictature
12345678

philosophie Péricles démocratie


Imposer la démocratie par la force, nécessiterait un état d'esprit irréprochable.