mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • l'humanité
    l'égocentrisme (suite)

Narcissisme et télévision ...

L'élite élitiste

jeff koonsNarcissique et médias

Depuis le début des années 80, le marché contrôle les médias et la télévision*.

*des médias qui, en démocratie devraient en principe se dédier au progrès intellectuel, culturel et critique, du PEUPLE.

En quelques décennies, le système marchand a dépouillé les chaînes de grandes audiences de toutes leurs valeurs journalistiques. Il les transforme progressivement en vaste supermarché libéral. Les patrons des médias ont un petit groupe d'animateurs soumis et narcissique, pour animer leur nouvelle vitrine. L'intention du marché est des plus basiques : répandre l'idéologie et le point de vue néolibéral pour prospérer. En quelques années, les mass médias ont totalement exclu l'intelligence du peuple de l'espace télévisuel. Le temps d'antenne est entièrement offert à une petite élite élitiste et favorable aux divers pouvoirs.

* pouvoirs politique, pouvoir militaire, pouvoir du marché.
Les leaders actuels, parce qu'ils ne rencontrent pas d'opposition suffisamment forte, sont devenus égocentriques et clanistes. Les valeurs populaires sont donc écartées des médias au bénéfice exclusif de l'égocentrisme et de l'égoïsme. Et cette expropriation a des répercussions sur l'ensemble de la société.
  1. Elle atrophie peu à peu les grandes valeurs populaires (humilité, solidarité et partage).
  2. Elle stimule au contraire les pulsions primaires et élitistes (narcissisme, vénalité et égoïsme).
  3. Elle subtilise le temps de parole qui devrait revenir en principe au peuple (c'est le sens de la démocratie).
  4. Elle écarte également l'élite bienveillante des plateaux de télé. Elle l'empêche ainsi d'exprimer des idées favorables au peuple. Des idées de justice, de pacifisme, de partage et de générosité.
  5. Elle empêche le peuple d'exposer ses soucis et ses reproches. Et ce muselement conduit une partie de la population à se diriger vers les extrémités.
  6. Et enfin, ce processus empêche un traitement efficace des sujets graves de la société. Des sujets comme l'esclavage, le working poor, l'exploitation de la prostitution, la corruption, la ghettoïsation, etc. Ces grands problèmes de société, traités de façon sporadique, perdurent et se développent. Ils trouvent dans ce relâchement journalistique une certaine légitimation.

de la démission médiatique

L'oubli du monde

militaire contemporainZone de non-droit, maffias,

On doit avoir pitié des uns et des autres, mais on doit avoir pour les uns une pitié qui naît de tendresse, et pour les autres une pitié qui naît de mépris. Blaise Pascal Pensées

La démission des mass médias, participe à la maltraitance de la population mondiale vulnérable.

Corruption, escadrons de la mort, etc.

Le manque d'engagement des mass-médias envers les grands problèmes de société, est évident. Les chaînes traitent ces sujets au "minimum syndical", sans véritable intention de faire bouger les lignes. On parle des SDF à l'entrée de l'hiver en comptabilisant les morts. Des banlieues quand ça brûle. Des vieux après la canicule. Du sors des haitiens après un séisme. De celui des roms, des toxicomanes, des prostitués, des vols d'organes, des dictatures quand ils deviennent des événements incontournables. En réalité, l'information véritable* est marginalisée au profit du bezness qui lui, occupe la majeure partie des temps d'antenne.

* La plus grande partie de l'information traitée est très souvent en relation avec le marché (la bourse, l'économie, le fait divers etc.

A cause de cette négligence criminelle, les grands problèmes de civilisation sont oubliés. Ils se dégradent donc au lieu de s'améliorer. L'explosion des corruptions, des zones de non droit, des mafias, des escadrons de la mort, dans les pays émergeants, découle de ce manque d'éclairage. Négligence des médias occidentaux dont on connaît pourtant l'influence quand il décide de faire bouger les lignes sur un endroit quelconque du monde. Et ce laisser-aller augmente la toute-puissance de ces pouvoirs illicites, au détriment des progrès démocratiques.

Le peu d'insistance journalistique devant les violences subies par les populations pauvres, augmente le degré d'impunité du crime au sein de l'humanité. Un manque d'éthique qui favorise également la violence envers les journalistes intègres et courageux. Ceux qui risquent leur vie pour défendre la vérité et les valeurs démocratiques et humaines. Les mafieux, les pouvoirs corrompus, ont aujourd'hui le sentiment de pouvoir éliminer leurs opposants* sans soulever d'indignation. Ils ont le sentiment de pouvoir éliminer des journalistes sans soulever de vague mondiale de soutien de la part du monde journalistique. C'est pourquoi (en grande partie) les mauvais dominants ne se privent plus de le faire.

*journalistes, syndicalistes, opposants politiques etc.

De l'influence du néo-libéralisme

La raison d'état est naturellement disposée à museler le goût des journalistes pour la vérité. Mais à cela aujourd'hui, se rajoute la tyrannie de velours du marché.

*une tyrannie encore plus puissante comme nous le verrons plus loin.

Depuis quelques décennies, la télévision occidentale abandonne une partie de l'humanité. Elle oubli totalement ce que nous appelons le tiers et le quart monde*

*les exemples de cet oubli sont nombreux.. il suffit de voir le peu de suivi par les télés occidentales, des zones touchées par les catastrophes quand l'actualité est passée.

Cette négligence coïncide parfaitement avec l'arrivée du marché dans les médias. Ses valeurs étant uniquement vénale, il élimine progressivement tout ce qui ne l'est pas. Cet excès de vénalité anéantit progressivement l'humilité, l'ncorruptibilité, et l'universalité, valeurs de base du journalisme. L'égocentrisme, l'occidentalocentrisme, l'embourgeoisement des médias occidentaux est relativement récent. Il correspond à la prise en main de ceux-ci par le système marchand. Les pionniers de la télévision avaient au contraire le souci d'interroger le peuple. Le souci de prendre universellement la défense des opprimés.

2001


égocentrisme politique

12345678

horace

« Dompte ton âme ambitieuse, et tu feras ainsi un plus grand empire que si, réunissant à la Libye la lointaine Gadès, tu soumettais à ton joug les deux Carthages ». Horace

inscrivez vous

choose your