mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • l'humanité
    l'élitisme (suite)

L'amour d'autrui

Élitisme et discrimination

richeRiche / pauvre ; un racisme

Nouveaux diffuseurs de valeurs, le marché, a remplacé le spirituel et l'instituteur au sein de la société. Depuis l'arrivée de cette toute-puissance ultra-libérale, le respect et l'amour pour autrui se dégrade. Les grandes valeurs des années hippies puis des années « touche pas à mon pote », ont disparu. Le communautarisme, la vénération de l'ordre et les valeurs réactionnaires, les ont remplacé. Les médias sont passés dans le giron du marché. La différence entre le journalisme de la guerre du Vietnam et celui des guerres Bush, est flagrante. Et quand la démocratie régresse, les peuples en payent les conséquences.

Depuis les année 1980, les mass médias décident quels intellectuels sont « dignes » d'analyser les problèmes de société. Si les médias étaient libres, ce choix serait profitable à l'ensemble des citoyens. Mais cette corporation appartient désormais au marché. Les « experts » invités lui sont donc naturellement profitables. C'est pourquoi, la plupart des intellectuels choisis, gardent un silence coupable sur l'extrême pauvreté. Ils se désintéressent de l'abandon grandissant de la partie pauvre de l'humanité. ils omettent de dénoncer les scandaleuses disparités de traitement entre individus.

Ces intellectuels du sérails s'abstiennent de remettre en cause l'attitude des « puissants". Ils ont abandonné l'humanité pauvre pour se vouer aux célébrations élitistes et antidémocratiques de la nouvelle télévision. Ils ont accepté de participer à la création d'une nouvelle aristocratie. Et cette aristocratie s'impose peu à peu sur la démocratie. Elle détruit lentement tous ses fondements pour n'en garder que l'apparence. Même si les engagement d'un Sartre ou d'un Bourdieu étaient parfois critiquables, ils avaient une énorme influence. Ils empêchaient la toute puissance du capitalisme d'instinctivement se déployer.

Un peuple conscient

Bien entendu le peuple n'est pas dupe. Il perçoit intimement ce retour aristocratique. Son esprit ressent cette lente dégradation de la démocratie. Voila pourquoi les médias sont obligé de redoubler de perversion pour tenter de faire aimer ces nouveaux dominants. Pour faire admettre l'inadmissible à leurs citoyens. Pour leur faire accepter comme normaux, les scandaleux écarts de traitement entre les êtres humains*.

*Les élites ont coupé les micros du peuple et interprètent son silence comme une acceptation. Mécanisme de surdité classique que l'on retrouve dans les dictatures et les colonisations, avec la même finalité.

Mais le peuple est conscient d'être en présence d'une nouvelle forme d'indécence. Une indécence qu'aucune conscience ne peut accepter aujourd'hui, sans l'aide de la mauvaise foi. Comment accepter en effet ;

  • l'esclavage de la majeure partie de l'humanité par une minorité égoïste et insouciante ?
  • Le pillage des richesses du tiers monde par quelques groupes occidentaux sans scrupules ?
  • Le nouvel esclavage des ouvriers, qui sert à nourrir des débauches de luxe et de pouvoir pour quelques uns ?
  • Comment accepter, sans l'aide de la mauvaise foi, qu'un homme soit privé de nourriture et de toit ? Privé du minimum quand d'autres vivent dans la surabondance de biens et le gaspillage ?
  • Comment accepter sans mauvaise foi, les nouveaux écarts entre pays riches et pays pauvres ? Des écarts passés de 1,5 fois il y a 200 ans à 150 fois à présent.

Aujourd'hui des êtres humains sont astronomiquement payés quand d'autres tentent en vain de survivre. Et les journalistes influents s'acharnent à faire admettre au peuple ces salaires honteux. Voilà ce que sont devenus ces mass-médias. Des manipulateurs d'opinions au service exclusif des puissants. des faux journalistes récompensés à leur tous par des payes indécentes. Récompensés pour diffuser les arguments fallacieux des dominants pour justifier leurs revenus. Des arguments comme :

Une « juste » reconnaissance de leur mérite...
un moteur pour leur motivation...
La part de ce que leur travail rapporte à l'entreprise.

Mais chacun peut saisir le narcissisme, la vanité, l'égoïsme et la myopie de ce point de vue. Nous verrons d'ailleurs plus loin pourquoi ces arguments sont parfaitement malhonnêtes. Les haut salaires ne seraient pas un problème si les écarts entre riches et pauvres se resserraient .. Autrement dit si les bas salaires augmentaient un peu plus vite que les très hauts. Nous serions alors dans la logique de l'évolution humaine qui doit naturellement tendre vers toujours plus d'égalité entre les hommes. Malheureusement c'est l'inverse qu'engendre systématiquement le capitalisme quand on le laisse entre les mains des dominants.

Dépasser l'animalité

L'évolution vers l'humanité

deux vieux croyants juif et musulman se tenant par la mainVers la paix universelle.

L'élitisme dans sa version discriminante fait partie de notre animalité. Son état d'esprit est des plus primaires. Cet état d'esprit est à l'inverse de l'état d'esprit spirituel.

Il s'agit d'une manière de penser tout à fait archaïque et vouée à son anéantissement. Bientôt, cet élitisme indécent croisera sur sa route des lois pour l'interdire. Il cèdera alors sa place aux principes d'association, de collaboration, d'union, d'alliance, de synergie. Nos futurs descendants, regarderont l'élitisme discriminant, avec le même mépris que nous considérons les jeux du cirque ou la torture.
Mais pour parvenir a ce stade supérieur, chaque être humain devra prendre conscience de son universalité et du chemin de l'humanité*.

* Les hommes devront comprendre qu'ils élaborent avec les autres, quelque chose de plus élevé qu'eux-mêmes... Conscience qu'ils construisent l'humanité.

L'esprit de l'homme doit passer progressivement de la quête personnelle à l'œuvre universelle. De la vision animale à la conscience humaine. De l'antagonisme au commensalisme, du libéralisme sauvage au libéralisme Symbiotique et de l'égoïsme à la synergie. Avec conscience ou avec violence, l'humanité y parviendra. Elle y parviendra comme elle est parvenue à abolir l'esclavage, et à admettre les théories de Darwin et de Galilée.

Texte datant de 2000



égocentrisme

123456789


maimonide moise

Marche plutôt à la suite de l'élite - mais non de l'élite vulgaire - et « roule-toi dans la poussière de leurs pieds  »

Obadia Maïmonide a Bôt 1:4