mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • l'humanité
    la mondialisation (suite)

Logique de la mondialisation

De la tribu à l'universalisation

Samba wa Mbimba N’zingo Nuni Masi Ndo Mbasi dit Cheri Samba, artiste peintre congo, l'espoir fait vivre

Vers l'unité absolue

Après s'être répandue sur l'ensemble de la planète, l'espèce humaine a entrepris un grand mouvement de rassemblement. En quelques dizaines de millénaires, l'humanité est passée du clan à la tribu, de la tribu à la cité, de la cité au pays, du pays à la nation, de la nation au concert des nations (Europe, Afrique, Amérique, Asie) qui est l'étape actuelle. I est donc logique de penser que l'étape suivante sera l'unification totale de l'humanité.

C'est tout du moins la thèse défendu sur ce site. Nous pouvons d'ailleurs trouvé un des indices de cette évolution dans le fait que l'homme commence, depuis quelques décennies, à établir des structures pour ce fonctionnement universels comme l'ONU, l'OMS, l'OMC, l'Unesco, etc.

La mondialisation est une des étapes de cette unification et c'est le marché qui s'en charge. Le marché commence à tisser la trame universelle des échanges. Il unifie progressivement le monde autour des valeurs superficielles (objets, technique, musique, mode, art...). Comme toute construction à ses débuts (par exemple l'aviation), la mondialisation tâtonne et est dangereuse. C'est pourquoi, elle devra améliorer son comportement vis à vis des autres cultures. Il lui faudra également universaliser ses lois et surtout ... s'y conformer.

La lutte des idéologies

Les idéologies, quand à elles, sont en plein combat. Le système dominant actuel, le libéralisme, a fait tomber le communisme. La théorie communisme (l'égalité), était trop avant-gardiste pour nos consciences archaïques. Quant à sa pratique, le manque de liberté était insupportable aux populations qui y vivaient même si elles appréciaient ses valeurs et sa justice sociale.

Aujourd'hui, le système capitaliste s'attaque à toutes les autres formes d'autorité encore en exercice sur la planète. De la son affrontement actuel face aux autres idéologies (dictatures, théocratie). De cette lutte de pouvoir devrait émerger un système unique et vraisemblablement, dans un premier temps, démocratique.

Vers la fin des conflits ?

tonizzo, photographie, l'ouvertureL'animalité au service de l'humain

L'évolution vers un système planétaire unique, obéit à une certaine logique. Une logique beaucoup plus proche de l'innée et de l'instinct que de la raison et de la conscience.

Cet instinct découle du comportement primate naturel. En effet, tant qu'il y à plusieurs dominants dans un même groupe, il y a violence et chaos. A partir du moment ou l'un d'entre eux s'impose et prend la responsabilité de l'ensemble, le groupe fonctionne plus paisiblement. Pour l'homme c'est la même chose, que ce soit à l'échelle d'une tribu, d'une cité, d'un pays, d'une nation, d'une communauté ou de l'humanité tout entière. Évidemment, la montée en puissance d'un dominant exclusif aurait de quoi nous inquiéter. La science-fiction regorge de ces thèmes ou l'ont voit des Big Brothers asservir l'ensemble de la planète.

Fort heureusement, parallèlement à l'émergence de cet ordre planétaire, la sensibilité, la conscience et le droit se développe. Ces valeurs supérieures dévaluent peu à peu notre tendance primate à abuser d'autrui. Elles nous contraignent à devenir de plus en plus juste et respectueux envers lui. Et il y a surtout, l'émergence progressive de la démocratie. Pour l'instant elle est encore confisquée par les dominants. Mais progressivement, les peuples récupèrent leur dû, autrement dit : leur souveraineté absolue. A l'avenir donc, le système dominant ne sera plus ce qu'il est actuellement. Ce ne sera plus un système maltraitant les faibles et thésaurisant les privilèges. Il deviendra vraisemblablement coopératif loyal, juste et visant le bien de l'humanité tout entière.

Le troisième grand système à unifier, c'est le religieux, le spirituel.

Il est lui aussi et malgré les apparences, orienté vers son unité. Des liens se tissent entre les diverses communautés. Leur histoire commune, comme leur fondement commun, sont de plus en plus mis à jour.

Les peuples

Et enfin, n'oublions pas les peuples. Eux aussi, via le tourisme, l'immigration, la contestation, le sport ou Internet, tissent internationalement des liens et œuvrent pour l'unification mondiale.

an 2001

 

intérêt

123456

Antoine Rivaroli, dit Rivarol écrivain, journaliste Francais, portait peint

Le genre humain est comme un fleuve qui coule du nord au midi ; rien ne peut le faire rebrousser contre sa source. Rivarol

inscrivez vous

choose your