mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • l'humanité

De la société humaine

Une critique des idéologies

Idéologies, tendances, pulsions

Quand une société ne peut pas enseigner, c'est que cette société ne peut pas s'enseigner. Charles Péguy

Nous avons intitulé ce chapitre : « humanité ». Il constitue une sorte d'annexe excentrée de la mecaniqueuniverselle*.

*En effet, la partie importante du site concerne la philosophie. Autrement dit, la réflexion autour de l'évolution globale de l'humanité vers sa perfection.

Nous nous intéresserons ici et avant tout, aux problèmes que rencontre l'évolution de la société humaine. Nous observerons ses progrès sociaux, idéologiques et politiques. Avec un regard critique (donc forcément injuste) nous essaierons de détecter ce qui semble freiner cette évolution positive (mais en réalité, l'humanité se déroule exactement comme elle doit se dérouler).

Nous tacherons d'étudier les pulsions et les instincts qui défigurent bien souvent les grands idéaux. Nous observerons les pulsions et le narcissisme pour comprendre comment ces deux forces détournent les belles ambitions. Comment elles abîment les idéologies généreuses, comme le sont le communisme ou le libéralisme.

Des pistes pour évoluer en douceur

Nous proposerons alors de nouvelles pistes de réflexion. Des voies plus justes et plus humaines comme celle de la « symbiose ». Nous avancerons des valeurs aptes à métamorphoser en douceur le néo libéralisme actuel. Apte à le maintenir dans la justice, la bienveillance, l'humanité, la fraternité ou l'égalité. Nous réfléchirons également à l'influence des « valeurs » du marché sur l'être humain. L'ambiance qu'elles diffusent sur la société et sur l'homme (via les mass médias, détenus à présent par le système marchand). Nous dénoncerons le manque de bienveillance du marché à l'égard des peuples. Son élitisme discriminant et son inconscience*.

*Tout en sachant bien sur, que la prise de pouvoir par le marché représente un progrès par rapport au leadership précédent aux mains des guerriers

Nous nous pencherons aussi sur le concept de « mondialisation ». Sa nouveauté pour la communauté des hommes. Les solutions qu'elle donne à espérer et les mécanismes l'a dévoyant.

Avertissements

Des critiques à relativiser

Jean Marc Tonizzo, oeuvre sur papier, ABC

Des maux pour des biens

(...) Car la sagesse est en vous, et ce n'est que l'amour de la sagesse, nommé par les Grecs philosophie, que cette lecture allumait en moi. Saint Augustin

Les spéculations philosophiques relatives aux problèmes de sociétés, vieillissent très vite... Malgré leurs qualités de visionnaires, Platon, Aristote, ou Kant ont proposé des modèles aujourd'hui erronés. Ils ont soutenu des pratiques insupportables ou injustes pour notre époque (l'aristocratie, l'esclavage). S'il n'y a aucune comparaison entre ces grands philosophes et la pauvreté de mes textes, le mécanisme du vieillissement est identique. Autrement dit ces écrits sont destinées à être rapidement dépassés...

D'autres part, ces analyses sont bien souvent à charge. Il est donc bon de rajouter intellectuellement l'idée selon laquelle « tout ce qui arrive, est nécessaire à l'évolution humaine ». Autrement dit les excès humains, les écarts du néo libéralisme, ont nécessairement une vocation importante. Un sens caché qui se révélera, bien entendu, avec le temps.

écrits de 2001



les tendances

1234567891011121314151617

Darwin et le darwinisme


Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements. Charles Darwin

inscrivez vous

choose your