mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • l'humanité
    symbiose (suite)

Symbiose et libéralisme dans notre philosophie

Fonctionnement de l'homme et de l'humanité

Yvon D'aigle, la saint PatriceDe l'antagonisme à la symbiose

Symbiose : association durable et réciproque, profitable à l'ensemble.

Comme la bactérie de nos origines, l'espèce humaine pour évoluer, pratique l'antagonisme, le neutralisme, le commensalisme, la symbiose ou l'osmose.

Si le peuple humain avait le droit de voter pour ces divers modes d'action, le commensalisme ou la symbiose, récolteraient sans doute les suffrages. Un jour sans doute, le vote planétaire sera institué.

*Il me semblerai d'ailleurs utile de militer dès aujourd'hui pour l'installation de ce type de démocratie universelle permettant aux peuples de choisir les grands projets planétaires.

Le symbiotisme

De tous les moyens, la symbiose correspond sans doute au fonctionnement dont la majorité humaine, rêve. Malheureusement, les tendances du leadorat le pousse plutôt vers le neutralisme ou l'antagonisme. Pourtant, le niveau de conscience global semble suffisamment élevé pour accepter un fonctionnement symbiotique. L'immense travail des théologies, des idéologies et des philosophies, a porté ses fruits. En quelques millénaires, ces sciences ont fait émergé la fraternité et l'universalité au sein de l'humanité. Et ces valeurs sont la base de la symbiose.

Depuis longtemps les peuples sont prêts à la paix.

Les seuls retardataires en somme, ce sont encore malheureusement les leaders*. Au mépris de leurs populations, ils choisissent bien souvent l'antagonisme pour confronter leur égocentrisme à travers des guerres qu'ils initient et font réaliser par le peuple.

*Les leaders de façon générale, parce qu'en particulier il y a des dominants pleinement conscient des enjeux de la démocratie et de l'importance de la paix.

Les élites, au lieu d'agir pour le peuple (comme les démocraties l'exigent), imposent encore leurs propres désirs à l'ensemble.

Une prise de conscience

A petite échelle, la symbiose est praticable et pratiquée. Grâce à elle par exemple, les mouvements alter-mondialistes s'universalisent. Grâce à elle encore, les humanitaires et les dons affluent du monde entier vers les zones de catastrophes ou l'aide aux démunis.

Pour qu'une vision symbiotique puisse émerger, la conscience humaine doit préalablement migrer de « clanique » vers « universelle ». L'homme doit saisir qu'il travaille avant tout pour l'évolution de l'espèce. il doit comprendre qu'il est indispensable de rétrograder les appartenances particulières (régionalistes, nationalistes, communautaristes, religieuses) loin derrière l'appartenance à l'humanité.


an 2001


libéralisme et symbiose

12345


Al Gazhli, philosophe arabe, dessin

Si tu as de nombreuses richesses, donne de ton bien ; si tu possèdes peu, donne de ton cœur.
Proverbe Berbère