mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • bien mal
    délinquant suite

Le délinquant dans la société

Délinquance et évolution

bagnardsLa maîtrise des tendances

L'hérédité, c'est ce à quoi croit un homme jusqu'à ce que son fils devienne un délinquant. Henry Louis Menken

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le délinquant est un des acteurs principaux de l'évolution du droit et de la justice humaine.

À l'aide des interdits, des morales et des lois, l'homme dompte peu à peu son comportement.

Les progrès du droit s'appuient sur plusieurs forces.

  • Sur la pression sociale (le regard et les exigences de la société).
  • Sur les penseurs (philosophes, moralistes, scientifiques, journalistes etc.)
  • Sur les politiques et les législateurs
  • Et sur les délinquants.

Grâce à cette pression, notre espèce gouverne de mieux en mieux ses pulsions agressives et prédatrices. Elle maîtrise de plus en plus sa tendance naturelle à abuser autrui.

Mais le droit n'a pas encore atteint sa perfection. Chaque jour, de nombreuses actions répréhensibles ou blâmables, condamnables, injustes ou simplement immorales, se produisent en toute légalité.

Les deux milliards d'êtres humains maltraités dans le monde, sont le fruit de ces injustices légales. C'est le cas des êtres humains sans toit, sans terre, sous-alimentés, emprisonnés pour opinion, victimes passives des guerres, etc.

Délinquance et évolution du droit.

G20La justice, la politique et la philosophie, travaillent à l'évolution du droit et de la loi. Mais ce ne sont pas les seules corporations à agir dans ce sens. La délinquance fait également parti des grands acteurs de l'évolution du droit.

Comme tout être humain, le délinquant préfère la liberté à l'enfermement. Il cherche donc naturellement à transgresser sans se faire prendre. Il exploite alors toutes les failles du droit et de la justice pour abuser en toute légalité. En se comportant ainsi, il met à jour toute les faiblesses de la législation.

Ces faiblesses sont ensuite relayé vers le politique par les corporations médiatrices (aujourd'hui, les journalistes et les penseurs ont la charge de révéler les abus dont le peuple victime). La politique et la justice s'en empare et crée les lois nécessaires. Ces transgressions deviennent alors illégales et le peuple, se retrouve protéger.

D'où l'importance pour la démocratie, de disposer de médiateurs puissants. De médiateurs justes, libres, combatifs et à l'écoute du peuple (je parle bien sur des médias, des syndicats, des intellectuels).

La délinquance est ainsi une réalité à combattre, mais dont on doit aussi comprendre le sens.

an 2000

 

indispensable délinquance

12345678


Marquis de Sade

Il n'y a pas une seule vertu qui ne soit nécessaire à la nature, et réversiblement, pas un seul crime dont elle n'ait besoin, et c'est dans le parfait équilibre qu'elle maintient des uns et des autres, que consiste toute sa science.

Donatien Alphonse François, marquis de Sade

Dialogue entre un prêtre et un moribond