mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • bien mal
    l'égalité suite

L'étranger

De la diversité culturelle

égalitéVariété d'idées et de dons entre hommes

Au yeux du Très-Haut, il n'existe ni plaine ni hauteur, nul homme n'est petit et nul homme n'est imposant. Les milles et une nuit

Comme nous venons de le voir dans les pages précédentes, les différences humaines servent à construire l'humanité.

Par exemple, pour bâtir un édifice, diverses compétences sont nécessaires*.

* Des manoeuvres aux architectes, des ingénieurs aux peintres, des maçons aux chefs de travaux.

L'ensemble des ces potentialités, forme une entité capable d'élaborer notre monde tel qu'il est.

Des altruistes qui s'ignorent

D'autre part, chaque être humain, par son existence même, participe totalement à l'évolution de l'humanité. Soi-même, comme autrui, donnons notre vie entière à l'évolution humaine. Cette simple réalité devrait nous interdire de contester la présence de tel ou tel individu sur terre*.

*Et pourtant, pour l'eugénisme, la peine de mort ou le racisme, il existe des individus « inutile » sur terre.

Selon la mécanique universelle, tout homme est essentiel à l'humanité. Il est également « fondamentalement égal » aux autres hommes. Ce principe est valable pour l'individu comme pour le groupe humain.

Le même, l'autre

La diversité constructive

Niko PirosmaniLe décalage évolutif

L'absurdité est surtout le divorce de l'homme et du monde. Albert Camus

Certains font de la différence d'évolution La différence d'évolution inter groupe, est une chance pour l'humanité. Aujourd'hui sur terre, toute la diversité humaine est représentée (comme pour nous permettre de nous comprendre). Du nomadisme à la tribu, au pays, à la nation, notre histoire entière est sous nos yeux.

Les débuts de l'interdépendance

Certains petits groupes humains, semblent avoir résisté à l'extinction pour qu'on puisse engranger leurs connaissances. Intuitivement, ils ont refusé l'assimilation afin d'offrir leur patrimoine à l'humanité*. On ne peut pas manquer de voir dans cette convergence, quelque chose de magique.

* nous pouvons remercier tous ces groupes humains.

Après des décennies d'arrogance, la science commence enfin à utiliser concrètement ce décalage. C'est le cas lorsqu'elle s'intéresse aux dons des guérisseurs ou des chamans par exemple.

Cette différence de progression est important pour le progrès actuel, mais pas seulement. Sans elle en effet, nous ne pourrions pas accéder pleinement à notre histoire.

Un décalage fondamental

Le sens des évolutions décalées

Claude Arditi, anthropologueÉvolution humaine et égalité

En effet, notre espèce a évolué en de multiples lieux et à des rythmes différents. Si elle avait progressé de façon uniforme, une grande partie de notre passé resterait inconnu. L' anthropologie (et ses dérivés comme l'ethnologie) sont des sciences relativement récentes. Elles datent de l'expansion coloniale. Ces sciences sont nées de la curiosité de l'autre. De l'amour pour sa différence. Si le monde avait évolué sur un seul modèle, elles n'auraient jamais existé, puisque tous les groupes humains seraient au même niveau.

De l'ethnologie

Les débuts de l'ethnologie datent du XIXe siècle. Si l'humanité avait évolué uniformément, les premiers ethnologues n'auraient eu qu'une seule civilisation à étudier. Celle d'un XIXe siècle déjà industrialisé. Un XIXe siècle rationnel et possédant l'écriture. Un monde peuplé d'hommes ayant oublié depuis longtemps qu'ils furent nomades, chasseurs, cueilleurs*...

* Ces derniers avaient disparu de l'occident bien avant qu'il n'acquière l'écriture, la photographie ou le cinéma..

Par ses rencontres inter culturels, notre espèce a engrangé une quantité de savoir sur elle-même. Les confluences pacifiques entre l'occident scientifique et les civilisations premières*, y sont pour beaucoup.

* nous n'avons pas encore bien compris tout l'apport des civilisations comme celles des inuits, Des aborigènes, Des indiens, Des nomades.

Égalité entre soi et l'étranger

La diversité des dons

Ethnologue et ethnographié

Pour le progrès global de l'humanité, l'apport de l'ethnographié est égal à celui de l'ethnologue. Sans l'ethnographié, ni l'ethnologue ni l'ethnologie n'existerait. Dans son ensemble, le progrès humain est le fruit de tous les hommes sans distinction. Certains s'occupent des évolutions matérielles. D'autres déchiffrent notre histoire. D'autres encore, préservent des sagesses antiques. Certains sont la matière analysante, d'autres la matière analysée.

Il faut donc contester l'orgueil occidental quand il sous-estime l'interdépendance absolue des divers groupes humains. Contester l'hérésie selon laquelle le monde fortement industrialisé, serait qualitativement supérieur au monde fortement spiritualisé.

La conscience spirituelle universelle

Les diversités d'évolution, sont techniques. Tous les groupes humains ont la même importance dans la progression globale de l'humanité. Tous possèdent une valeur essentielle. Une valeur présente dans chaque tribu, chaque peuple, chaque communauté de l'humanité. Il s'agit de la « conscience spirituelle ». Autrement dit : « la capacité à concevoir une puissance supérieure (dieu) ».

Le XXe siècle du village planétaire

Les coïncidences de l'évolution sont assez époustouflantes. Pour la première fois au XXe siècle, l'homme connaît l'ensemble des groupes humains qui composent l'humanité. Ce même siècle, a acquis les qualités nécessaires pour respecter l'étranger et sa culture*.

*même si la pratique laisse encore à désirer.

le 2 novembre 2001 la Session de la Conférence Générale de l'UNESCO a adoptée la Déclaration universelle de l'UNESCO sur la diversité culturelle
Cette déclaration est un instrument normatif reconnaissant, pour la première fois, la diversité culturelle comme "héritage commun de l'humanité" et considérant sa sauvegarde comme étant un impératif concret et éthique inséparable du respect de la dignité humaine.

Le décalage entre le monde fortement industrialisé et le monde fortement spiritualisé, se vit de plusieurs façons. Sous la forme d'un choc des civilisations (S. Huntington) ou comme un puissant outil symbiotique d'échange.

Ce n'est qu'une question de niveau de conscience et d'éducation au respect d'autrui.

Vers la symbiose

L'humanité évolue vers son unité

yaltaLes civilisations

Le mot progrès n'aura aucun sens tant qu'il y aura des enfants malheureux. Albert Einstein

La supériorité technologique de l'occident, est un fait. Elle peut servir de guide aux civilisations fortement spiritualisées (comme l'hindouisme ou l'islam). Mais elle ne peut pas servir de référant global de l'évolution. Ce que l'occident gagne en technologique, elle le perd souvent en spiritualité. Elle le perd en sagesse, en morale, en relation humaine, en harmonie etc.

La civilisation occidentale a autant à apprendre des autres civilisations, qu'à leur apporter. Proposer nos avancées techniques et sociales, doit se faire dans le respect et l'échange. L'Occident n'est pas supérieur. Certes les critiques qu'il profère envers certains archaïsmes culturels étrangers, est saine. Elle permet bien souvent de faire évoluer les choses. Mais pour porter ses fruits l'Occident doit également accepter la critique de ses propres excès. Le monde industrialisés doit donc accueillir le jugement et la sagesse venant des autres communautés.

2001


La déclaration de l'Unesco

12345678910

coran

L'étranger et le parent par alliance de l'étranger. Proverbe arabe.

Celui qui fréquente un peuple pendant 40 jours devient l'un d'eux
Mahomet

Ne discute avec les gens du livre que de la manière la plus courtoise. Sourate 29, 46

Ceux qui croient, ce qui pratiquent le judaïsme, ceux qui sont chrétiens ou sabéens, ceux qui croient en Dieu et au dernier jour, ceux qui font le bien : voilà ceux qui trouveront leur récompense auprès de leur seigneur. Ils n'éprouveront plus aucune crainte, ils ne seront pas affligés.
Sourate 2,62

inscrivez vous

choose your