mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • bien mal
    généralités

Philosophie naïve du mal

Étude des valeurs positives et négatives

Personne, voyant le mal, ne le choisit, mais attiré par l'appât d'un bien par un mal plus grand que celui-ci, l'on est pris au piège. Epicure

Vous le savez à présent. Notre philosophie défend l'idée selon laquelle « l'humanité est vouée à atteindre sa perfection ». Perfection technique, psychique, sociale, spirituelle. Autrement dit l'homme s'avance peu à peu vers la paix universelle, l'amour universel, le bonheur et l'extase.

Il serait relativement facile de démontrer cette évolution positive, s'il n'y avait la présence du « mal ». Cette valeur négative brouille en effet, l'idée d'amélioration continue. Pour affirmer notre théorie, nous sommes donc obligés de nous affranchir de cette difficulté.

Un brouillage de piste

L'entêtement du « mal »* au sein du groupe humain, peut donner l'impression d'être un élément définitivement définitif.

* malgré tous les efforts fournis par l'homme depuis longtemps pour s'en défaire

Suivant notre angle de vision*, cette « valeur négative » peut même sembler en expansion.

* par exemple sur les événements du siècle dernier (nihiliste comme l'avait prévu Nietzsche)et dans lesquels nous sommes toujours enclenchés semble-t-il.

Le mal face à dieu et à l'amour

Quoique vous fassiez, vous ferez mal ! Freud

Les horreurs du siècle dernier ont de quoi faire douter de l'évolution humaine. Il est difficile de comparer les siècles entre eux. Mais le XXe siècle fut un siècle désastreux. À son regard on pourrait penser du « mal », qu'il est en augmentation. Évidemment, si le mal était en augmentation, le sentiment d'appartenir à un monde absurde, serait juste ... Un monde insensé anéantit naturellement l'idée d'un dieu plein d'amour et de justice. Il l'expédie vers les limbes frénétiques des philosophies athées. Notre étude montrera qu'il s'agit là tout simplement, d'une vision erronée de l'évolution.

L'évolution de la sensibilité au mal

La valeur négative du mal, n'est que la cheville ouvrière de la valeur contraire positive. L'humanité ne va pas de plus en plus mal. Au contraire elle va de mieux en mieux.

Ce n'est pas le « mal » qui augmente au sein de notre espèce mais notre sensibilité au « mal », qui se développe.

2001

définition du mal

12345678910111213

Nietzsche

En vérité le moi rusé, le moi sans amour, qui cherche son avantage dans l'avantage du plus grand nombre, ce n'est pas à l'origine du troupeau mais son déclin.

Friedrich Nietzsche

inscrivez vous

choose your