mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • textes philosophiques 1

Philosophe

Ami de la sagesse

l'école d'atheneextrait du dictionnaire de la conversation 1878

Philosophe (φιλόσοφος), du grec (φιλεῖν) aimer, et (σοφία) sagesse, ami de la sagesse, tel est le titre que prennent depuis longtemps ceux qui font une étude spéciale de l'homme, de son origine, de sa destinée, de ses rapports avec l'univers et avec l'auteur de tout ce qui est.

Ce titre remonte, dit-on, à Pythagore. Cicéron, qui a réuni dans ses écrits philosophiques les principales doctrines des différentes écoles de la Grèce, et Diogène de Laerte, qui a recueilli sur ces écoles et sur les chefs qui les avaient dirigées toutes les traditions qu'on possédait de son temps, rapporte d'après héraclite et Sosicrate, l'un dans ses Tusculanes (V, 3), l'autre dans sa biographie (I, 12, et VIII, 8), qu'avant Pythagore les penseurs prenaient le titre de sage (σοφός ) mais que Pythagore, plus modeste, ne voulait prendre que celui d'ami de la sagesse (φιλόσοφος).

Comme Diogène reproduit, sans beaucoup de critiques, à peu près tout ce qu'il trouvait dans les traditions de son temps, et qu'a l'époque de Cicéron même ces traditions étaient déjà fort altérées, on peut combattre cette anecdote, et on peut faire voir que le mot de philosophe ne remonte pas si haut. En effet, ce n'est pas l'école de Pythagore, c'est celle de Socrate qui paraît avoir introduit la nouvelle terminologie dont ont fait honneur au sage de Crotone. Cette terminologie ne semble pas avoir été admise avant Socrate, car les juges de ce philosophe ne le distinguaient par des autres sophistes de son temps, et, selon toute apparence, ce sont les disciples de Socrate qui ont employé les premiers le mot de philosophes.

Dans son dialogue intitulée Phèdre, Platon fait dire expressément à Socrate, que dieu seul est sage ; que quant à l'homme, il est plus convenable de le nommer amis de la sagesse que sage (φιλόσοφος). Ce fait une fois établi, il en reste un autre à débattre sur le mot philosopher.

Matter
Le dictionnaire de la conversation 1878

philosopher

Extraits de philosophes

Apulée, Aristote paraphrase, Aristote Nicomaque, Bergson, Boece, Breton, Cicéron, Comte, Confucius, Coulanges, Cusa, Darwin, Descartes lettre à Christine, Descartes lettre à Elisabeth

1234567891011121314151617181920212223242526

« Brusquement ma vie s’arrêta… Je n’avais plus de désirs. Je savais qu’il n’y avait rien à désirer. La vérité est que la vie était absurde. J’étais arrivé à l’abîme et je voyais que, devant moi, il n’y avait rien que la mort

tolstoi

inscrivez vous

choose your