mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • philosophies-1

science et religion

L'éloignement métaphysique

L'ordre du divin

La science n'a fait qu'occulter ces questions métaphysiques, se tenant toujours en deçà de nos plus profondes interrogations. Elle est restée du côté de la matérialité et de la « réalité mondaine », bien loin du véritable fond : l'extra mondain, l'immatériel et l'au-delà.

L'impossibilité de la science à rendre compte de la réalité du divin, La science ne peut pas rendre compte de la dimension spirituelle de l'homme. A partir de là, sa toute puissance ou sa position de guide, devient un danger pour l'humanité.

En voulant démolir certains obscurantismes religieux (et cela était nécessaire) la science a décrédibilisé les fondements spirituels, engageant pour un temps, l'humanité dans une impasse matérialiste.

En despiritualisant l'homme, en le considérant uniquement d'un point de vue organique et biologique, le matérialisme scientifique a réduit l'être au rang d'objet, à une somme d'organes, d'actions et de pulsions vide de sens transcendantal et sans valeur extra ordinaire.

Cette impasse matérialiste a permis toutes les horreurs des siècles derniers (la boucherie de 14-18, les horreurs nazies et communistes, les méfaits du capitalisme......)

Nous ne sommes pas encore sortis de ce matérialisme dé-spiritualisé frisant l'absurde.
L'ultra libéralisme féroce en est un descendant, d'où la somme de ses ravages actuels.

Ces siècles de nihilisme (nécessaires puisqu'ils ont eu lieu) ont permis de donner tout son sens à l'existence terrestre, de développer le concept d'individu, les biens matériels, la valeur du plaisir... Ils ont permis de raboter les surdités religieuses, de dépasser leurs obscurantismes, de laïciser la loi et la morale, de découvrir notre véritable lien avec la nature et de répondre à certains de nos questionnements.

Mais malgré l'intérêt majeure des découvertes scientifiques dans l'avancée de l'homme vers la sagesse et la quiètude, la science ne parviendra pas à la vérité suprême, celle-ci n'étant pas du domaine de l'explication mais de celui de la sensation.

Par- contre, c'est grâce à la science (entre autres) et à ses découvertes progressives, que nous accéderons à la sérénité et l'insouciance nécessaires pour vivre cette vérité

Vers une réunion science-spiritualité

Proche est le temps de la réconciliation des penseurs La période ultra-matérialiste semble toucher à sa fin.

Le besoin d'une spiritualité, mais plus universelle celle-ci, se fait sentir à nouveau. Tout y conduit, l'absurdité induite par le nihilisme, la folie compulsive générée par un marché vide de sens, jusqu'à la recherche scientifique.

En effet, la science en poussant ses investigations vers l'infiniment petit et l'infiniment grand, retrouve l'immatérialité, l'infinité et l'intemporalité, valeurs qui font tout simplement parties des attributs de dieu.

Le scientifique, aidés du philosophique et du théologique, parvienda vraisemblablement à confirmer l'existence de ce que les spiritualités appellent le divin.

Grâce à l'expansion extraordinaire de nos connaissances, ces trois types de pensées réussiront à :

  • répondre à nos questions fondamentales : qui sommes-nous, d'où venons-nous, où allons-nous ?
  • à résoudre le problème de l'immanence et de la transcendance (ou à confirmer cette réponse si c'est la philosophie qui parvient à dénouer cette ambiguité).
  • et à démontrer l'inaccessibilité du divin autrement que par l'expérience intime et charnelle.

Finalement la science rationnalise le travail philosophique, comme la philosophie a rationnalisé en son temps le travail spirituel et mythologique.



La religion

12345678910111213141516171819

inscrivez vous

choose your