mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • philosophies

L'eschatologie

Vers un nouveau discours

fischer De la fin des temps

L'avenir créera une nouvelle science de l'étude de l'avenir humain, une nouvelle étude des fins. L'eschatologie à mon sens, redeviendra une discipline importante de la pensée humaine. L'étude scientifique de la finalité de l'humanité, deviendras, je pense, un des grands enjeux des sciences et des philosophies futures.

L'apport des philosophes à cette aspiration téléologique a déjà été énorme.

De Kant à Hegel, de Marx à Nietzsche, de nombreux penseurs ont donné leur vie pour tenter de résoudre la question du devenir humain. Depuis la fin de la dernière guerre mondiale, la téléologie semble avoir été oublier. À la place, la société s'est intéressée aux questions relatives à l'immédiat, à la quête du bonheur personnel et aux intérêts politiques sociaux et économiques du moment.

L'importance des sciences humaines.

Les 2 derniers siècles ont « éteint les Lumières » !
Ou plus précisément, ils ont ramené sur nous-même, le projecteur braqué par les Lumières sur notre destination. Évidemment, cet intérêt pour la psychologie (initié par Sigmund Freud est fondamental pour l'évolution humaine. Il permet de comprendre « qui nous sommes ». Il nous aide à corriger nos tendances et nos débordements. Mais il ne permet pas de savoir « où nous allons ». La connaissance des recoins de l'âme humaine, est évidemment un effort à poursuivre. Il est bien sûr vital à l'évolution de l'humanité, d'approfondir encore et encore les sciences humaines. Le développer théoriquement et techniquement la psychologie, l'éthologie, la sociologie. Mais il me semble parallèlement nécessaire de nous intéresser à nouveau à la téléologie, à l'eschatologie et à la philosophie de l'histoire.
Il me semble qu'il est temps aujourd'hui, de reprendre ces études là où nos grands prédécesseurs les ont laissées.

L'importance des questions métaphysiques

Pourquoi, spirituellement parlant, notre espèce est apparue ?
Quel sens profond abritent les spécificités humaines ?
Quel but l'humanité semble poursuivre ?
Voilà des questions me semble-t-il, impossibles à éviter aujourd'hui.
Et ce sont ces questions auxquelles nous nous efforcerons de répondre tout au long de ces chapitres.

Nous ne prétendons pas ici apporter de concepts originaux et novateurs. Pas d'idées nouvelles oubliées de la grande aventure mystique et philosophique...

Il manque des preuves rationnelles

La plupart des clés à propos de notre finalité, ont déjà été découvertes. Elles ont été révélées par les nombreux esprits éclairés ayant jalonné notre histoire. Des explications ont été fourni par le Mahabharata, la Torah, le Coran, par Platon, Spinoza, Kant, Hegel etc.)... Mais ces explications ne sont pas suffisamment« incontestables », pour être choisies par l'humanité entière comme itinéraire à suivre. Un but universel doit préalablement être étudié et entériné par la science. C'est le seul moyen pour lui d'être accepté par tous. Nous sommes donc encore assez loin de cette prise de conscience universelle. Elle se s'imposera sans doute, tout à fait naturellement quand il en sera temps. Les prétentions de notre vision naïve, simpliste et synthétique, sont limitées. Nous aimerions simplement ajouter quelques bougies nouvelles. Quelques lumières sur le long et étroit chemin déjà ouvert et tracé par les grands aventuriers de la philosophie, de la science et de la mystique. Si nous parvenions simplement à remettre un peu leur travail en lumière, à déclencher quelques désirs eschatologiques futurs, notre objectif aura atteint son but.

Page rédigée dans les années 2000


sommaire

12345678910111213141516171819202122232425262728293031323334353637383940

le philosophe Gabriel Marcel

L'humain n'est authentiquement l'humain que là où il est soutenu par l'armature incorruptible du sacré.

G. Marcel,
Homo viator, 132

inscrivez vous

choose your