mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil

La destinée humaine

L'amour est la nature humaine

RésuméRenonçons à l'idée séduisante d'une évolution indéfinie. L'homme demeurera la suprême réussite de la vie. J Rostand.

Une philosophie de l'histoire

Le phénomène humain évolue progressivement vers sa perfection. Telle est la base de notre philosophie.

Pour beaucoup, l'idée est sans doute agréable à entendre. Mais comment y adhérer quand on est immergé dans un monde tel quel ? Une société humaine telle qu'elle se présente ? La violence et les comportements génocidaires, nous fournit une image désastreuse. Elle nous offre la vision d'un monde livré au chaos et à l'absurde. Une humanité voué à sa propre destruction.

Ce travail vise précisément à démontrer l'inverse. Il cherche à éclairer, par delà l'agressivité puérile de nos sentiments primaires, l'irrésistible évolution de notre espèce vers son indépassable seuil de perfection.

Le bonheur est dans l'amour

Philosophie du devenir humain

L'homme s'extrait des lois de la nature

Certains d'entre nous semblent regretter l'état de nature. Selon eux, nos cousins singes sont plus heureux que nous-mêmes. Pour ces esprits sans doutes déçus par les hommes, la vie des grands primates serait globalement plus agréable que celle des êtres humains.

Nous ne partageons évidemment pas ce point de vue. Pour nous, au contraire, les journées du primate naturel ne sont pas forcément enviables. Certes, à la différence de la plupart d'entres-nous, Ils vivent dans l'immédiat, mais leur immédiat est bien loin de celui du nirvanien ou du béat. Leur existence est une succession de soumissions. Soumission à leurs instincts et à l'autocratie des dominants. Soumission à la quête incessante de nourriture, aux prédateurs et aux caprices du climat. La rigueur de leur système hiérarchique les condamne à l'agressivité permanente. Chaque jour, ils doivent supporter une quantité d'agressions et de dangers. En somme, le stress et la violence rythment leur existence. A l'inverse, l'humanité, grâce aux lois....

lire la suite

L'évolution vers le spirituel

La réduction des pulsions

Lévitation, Daniel DunglasToi donc, puisque tu as erré jusque là sache le.. Empédocle.

La route du divin

Nous avons découvert trois grands types d'évolutions Dans l'humanité.

1/ La maîtrise du comportement.
2/ La maîtrise de l'environnement.
3/ La maîtrise du questionnement.

Selon notre analyse, ces 3 grands progrès orientent l'humanité vers une finalité particulière. Ils dirigent l'ensemble du phénomène humain vers la sagesse suprême. Autrement dit, vers la « béatitude» l'extase, « l'amour absolu ». Cette évolution vers l'amour absolu est imperceptible. La présence du «  mal » en brouille, en effet les indices.
lire la suite

Si le mal n'existait pas..

on devrait l'inventer.

Tiziano, Abel et CainDe la nécessité du mal

Le "mal" trouble notre vision de l'évolution. Il est pourtant une nécessité pour l'humanité. Sans lui nous ne nous serions jamais extrait du monde de la nature.

Quand nous étions des primates naturels nous ignorions l'idée de mal. Pour rompre avec certains fonctionnements du monde naturel, nous avons du l'inventer. Pour agir sur « la prédation », « l'agressivité », « la domination », l'homme a dû s'imposer des interdits. Les lois, l'éthique ou la morale en ont fourni quelques-uns. Tout ce que nous appelons le « mal » résulte d'une transgression de ces interdits. Le « mal » correspond donc à la violation de ces interdits par une pulsion humaine.

C'est la victoire dans...
lire la suite

Les travaux d'Hercule

Les 3 grands chantiers humains

comportement, maitrise, oeuvre de jean marc tonizzoComportement, environnement, questionnement

Peu à peu, le groupe humain se détache de ses pulsions. Il s'éloigne des lois de la nature afin d'obéir pleinement aux lois de la culture. Ce travail entraîne l'humanité vers sa perfection.

Évidemment, nous n'y sommes pas encore... Pour s'extraire définitivement du monde naturel, l'homme devra finir d'améliorer sont comportement. Il lui faudra également s'affranchir des exigences de son environnement. Il devra aussi résoudre tous ses questionnements. Nous travaillons en permanence à améliorer ces trois secteurs fondamentaux. Nous les améliorons essentiellement pour accéder au bonheur. Ce désir de bonheur anime tout homme. De grands philosophes grecs comme Platon et Aristote, l'ont déjà exprimé bien avant nous.
lire la suite

L'esprit en quête de summum

Évolution d'un primate en homme, puis en humain

asceteL'évolution ne s'est jamais départie de son effort ; constamment, elle s'est élevée de degré en degré pour aboutir à l'homme. Sa marche passée est garante de l'avenir. à Vendel.

Lorsque, nous étions des primates naturels notre esprit vivait hors du temps tel que nous l'utilisons aujourd'hui.
Il baignait dans une sorte d'insouciance et d'immédiateté. Une sorte de simplicité mentale à peu près identique à celle de nos cousins singes. Pour construire l'humanité, l'homme à du quitter le monde de la nature et de l'immédiat. Il à inventer le temps (ou découvert) et s'y est soumis. À présent, nous utilisons cette mesure pour élaborer la société humaine. Grâce à cette faculté, l'homme peut se projeter sciemment vers le passé et l'avenir. Il accumule son savoir et le transmet. Il juge ses actes pour mieux les maîtriser. Curieusement, l'évolution vers l'extase, ramène l'humanité vers une vie de plein immédiat. En effet,
lire la suite


L'esprit humain vers son extase

De l'esprit immédiat du singe à l'esprit immédiat du sage

Baleine immediatL'absolument là ou la béatitude

Selon nous, la perfection vers laquelle l'humanité se dirige, c'est l'extase. L'extase correspond à un état « d'immédiateté psychique ». Autrement dit, l'esprit de l'extatique baigne dans un présent absolu. De ce fait, il est libéré du « temps culturel ». Libéré de l'horloge que nous utilisons, nous, « homme constructeur » pour élaborer notre monde. Cet état extatique, nous ne sommes pas la seule espèce à l'avoir découvert et atteint. Les....

lire la suite

Textes écrits en 2000

avant-propos

Jean Wahl

L'immédiat est très difficile à atteindre, l'immédiat n'est jamais donné, mais il est plutôt visé: il est plutôt cherché que donné. Jean Wahl


Les siècles à venir verront «  la destruction des inégalités entre nations, les progrès de l'égalité dans un même peuple et le perfectionnement réel de l'homme. » Condorcet.

l'ascête de picasso

inscrivez vous

choose your