mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • Sages

Rûmi Djalâl ud-Din

Le livre du dedans

Rûmi grand poete persanL'intimité des âmes

Elle est si proche ton âme de la mienne
que ce que tu rêves je le sais.

Les amis connaissent le tréfonds de la pensée de l'autre:
comment serais-je un ami loyal, si je ne le savais pas ?
L'ami avec l'ami est comme l'eau limpide;
en elle, je vois et mes gains et mes pertes.

Si une heure tu te détournes de moi,
a l'instant même, je sens le fiel en ma bouche.

Tel est le songe qui coule a travers les coeurs,
ne vois-tu pas que je coule a travers tous ces coeurs?

Tout ce que tu peux penser, je le sais:
ton coeur est si proche du mien!
j'ai encore des symboles bien plus proches;
approche toi davantage et évoque mon symbole.

viens, en derviche au milieu de nous
ne plaisante pas, ne dit pas que je suis déjà présent :
Au centre de ta maison, je suis comme une colonne
en haut de ton toit, la tête basse comme ta gouttière,

au sein de ton assemblée, je tourne comme la coupe,
au fort de tes batailles, je fends comme la flèche.

Si je donne ma vie pour toi, quelle aubaine !
Pour chaque vie, cent univers !
Dans cette maison, il y'a des milliers de morts,
et toi, tu es assis, disant : "Voici mon domaine."

Une poignée de poussière dit : " J'étais des cheveux",
une autre poignée dit : "J'étais des os",

une poignée dit : " J'étais vieux",
une autre poignée dit : " J'étais jeune",

une poignée de poussière te dira : " Arrête-toi là,
j'étais quelqu'un, qui fut lui-même fils de quelqu'un."

Tu es ébahi, et soudain l'amour arrive
qui te dit : " Approche-toi, c'est Moi, le Vivant éternel."

 

19 novembre 2016

vers Ahmad al-'Alawî




Bonne lecture

12345678
inscrivez vous

choose your