mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • Sages

Les sages dans le judaïsme

Hillel

Hillel était un Sage et dirigeant religieux qui vécut à Jérusalem au temps d’Hérode et de l’empereur Auguste.

Il est considéré comme l’une des plus importantes figures de l’histoire juive, au tournant des Zougot et des Tannaïm, les docteurs de la Mishna. Il est le fondateur, d’après le Talmud, de l’une des deux grandes écoles d’interprétation rabbinique de la Torah, appelée Beit Hillel (Maison de Hillel), ainsi que d’une dynastie de Sages, les Nessi’im, qui auraient été à la tête des Juifs vivant en terre d’Israël jusqu’au Ve siècle de l’ère commune. http://www.espacehillel.com/qui-etait-hillel/

On raconte que Hillel gagnait chaque jour par son travail un demi denier, dont il donnait la moitié pour sa nourriture et celle des siens et l'autre moitié au gardien du Beth-ha-Midrasch (maison d'étude). Un jour, il ne trouva point de travail, et le gardien du Beth-ha-Midrasch ne le laissa point entrer. - Alors il grimpa sur le toit et s'assit sur la cheminée, afin d'entendre, de là, les paroles sortie du Dieu vivant sortir des lèvres de Schemayah et d'Abtalion. On dit que c'était la veille du Sabbat, en hiver au mois du Tébeth ; la neige descendit des cieux et le couvrit. - Quand monta la colonne de l'aube, Shemayah dit à Abtalion : "Abtalion mon frère, tous les jours il fait clair ici, et aujourd'hui il fait sombre. Peut-être y a t-il un nuage ? " Ils levèrent les yeux et virent dans la cheminée une image d'homme. On monta et on trouva Hillel la hauteur de trois coudées de neige; on le fit descendre. On le lava et le soigna et le fit assoir prés du feu et l'on dit : "il mérite que, pour lui, on profane le sabbat."

Paroles d'Hillel

Hillel disait : " ne te sépare pas du public. Ne réponds pas de ta vertu avant le jour de ta mort. Ne juge pas ton prochain avant que tu te sois trouvé dans la même situation que lui. Ne t'exprime pas en termes inintelligibles dans l'espoir d'être compris plus tard. Ne dit pas : j'étudierai quand j'aurai le temps; peut-être n'auras tu jamais le temps.

Le sot ne craint pas le péché et l'ignorant ne peut être visiblement pieux. L'élève timide n'apprends rien et le maître irascible enseigne mal. Celui se laisse trop absorber par le commerce n'acquiert pas la sagesse. Là où il n'y a pas d'homme, efforce-toi d'être un homme.

Augmenter sa chair c'est augmenter les vers. Augmenter sa fortune c'est augmenter ses soucis. Augmenter ses connaissances religieuses, c'est prolonger sa vie. Augmenter le nombre de ses élèves, c'est augmenter son instruction. Faire beaucoup d'actes de charité, c'est propager la concorde.

Les Rabbis ont enseigné: soyez doux comme Hillel et non point violents comme Schammaï.

David Maimonide

L'amour est l'ultime but, la cible des intentions. L'aboutissement des stations (maqâmât) ainsi que la finalité des degrès et des états (hâlât). C'est pourquoi Dieu l'attribua à Abraham

Tu assigneras à chacune des parties de ton âme un but unique ; aimer l'éternel.

De même Salomon, souverain des Sages, dit dans le Cantique des Cantiques : l'amour est fort comme la mort, la passion terrible comme l'âbime; ses traits sont des traits de feu, une flamme divine (cant 8:6) car n'y arrivent que ceux qui détachent leurs esprits au point de ressembler aux formes, apparitionnelles (al-âsbâh), en ôtant leur humanité et en se vêtant de spiritualité.

Rabbi Abbâ' Bar Kahanâ dit : que le saint béni soit-il ne laisse pas se coucher le soleil d'un juste avant d'avoir fait lever le soleil d'un autre. En effet, avant que le soleil de Sarah ne se couchât , le soleil de Rebeka se leva.

Le guide du détachement (Verdier)

voir page 152 une femme de sidon

 

Edmond Fleg Anthologie Juive. Flammarion

vers >>>> Averroès

12345678
inscrivez vous

choose your