mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • textes philosophiques

Heraclite, fragments

Philosophie d'Heraclite

Heraclite d'Ephese, Philosophe grec de l'Antiquité.  école présocratique,  fragment d'une peinture de RaphaëlCe verbe, qui est vrai, est toujours incompris des hommes, soit avant qu'ils ne l'entendent, soit alors qu'ils l'entendent pour la première fois.

Quoique toutes choses se fassent suivant ce verbe, ils ne semblent avoir aucune expérience de paroles et de faits tels que je les expose, distinguant leur nature et disant comme ils sont. Mais les autres hommes ne s'aperçoivent pas plus de ce qu'ils font étant éveillés, qu'ils ne se souviennent de ce qu'ils ont fait en dormant.
2. Aussi faut-il suivre le (logos) commun ; mais quoiqu'il soit commun à tous, la plupart vivent comme s'ils avaient une intelligence à eux
(le soleil) sa largeur est d'un pied.(Léon Robin)
Célébrer des sacrifices sanglants ne sert pas plus a nous purifier que la boue ne laverait la tâche qu'elle a faite.(Léon Robin)
5. Ils prient de telles images; c'est comme si quelqu'un parlait avec les maisons, ne sachant pas ce que sont les dieux ni les héros.
Le Soleil est nouveau chaque jour.
7. Si toutes choses devenaient fumée, on connaîtrait par les narines.
Ce qui est taillé en sens contraire s'assemble; de ce qui diffère naît la plus belle harmonie, et c'est la discorde qui produit toutes les choses. (Léon Robin)
9. L'âne choisirait la paille plutôt que l'or.
10. Joignez ce qui est complet et ce qui ne l'est pas, ce qui concorde et ce qui discorde, ce qui est en harmonie et en désaccord ; de toutes choses une et d'une, toutes choses.
11. Tout reptile se nourrit de terre.
Tu ne peux pas descendre deux fois dans les mêmes fleuves, car de nouvelles eaux coulent toujours sur toi. (Burnet, traduit par Reymond)
Les porcs sont plus contents dans la boue que dans l'eau pure. (Burnet, traduit par Samuel Béreau)
Rhôdeurs dans la nuit : les mages, les bacchants, les lènes, les mystes. (Burnet, traduit par Samuel Béreau)

Car, si ce n'était pas en l'honneur de Dionysos qu'ils faisaient une procession et chantaient le honteux hymne phallique, ils s'agiraient de manière la plus éhontée. Mais Hadès est le même que Dionysos, en l'honneur de qui ils tombent en démence et célèbrent la fête des pressoirs. (Burnet, traduit par Reymond)
Comment pourrait-on se cacher de ce qui ne se couche jamais ? (Burnet, traduit par Reymond)
La foule ne prend pas garde aux choses qu'elle rencontre, et elle ne les remarque pas quand on attire son attention sur elles, bien qu'elle s'imagine le faire. (Burnet, traduit par Reymond)
Sans l'espérance, vous ne trouverez pas l'inespéré qui est introuvable et inaccessible. (Tannery)
Ils ne savent ni écouter ni parler. (Tannery)
Ne sachant ni écouter ni parler. (Burnet, traduit par Reymond)
Quand ils naissent, ils désirent vivre et subir leur destinée -ou plutôt jouir du repos- et ils laissent après eux des enfants pour qu'ils subissent à leur tour leur destinée. (Burnet, traduit par Reymond)
Toutes les choses que nous voyons étant éveillés sont mort, de même que toutes celles que nous voyons étant assoupis sont sommeil.
Ceux qui cherchent de l'or remuent beaucoup de terre et n'en trouve que peu. (Burnet, traduit par Reymond)
On ne connaîtrait pas le mot de justice, s'il n'y avait pas de perversité. (Tannery)
Les dieux et les hommes honorent ceux qui succombent à la guerre. (Tannery)
Les plus grands morts obtiennent les plus grands sorts. (Tannery)
l'homme dans la nuit, allume une lumière pour lui-même ; mort, il est éteint. Mais vivant, dans son sommeil et les yeux éteints, il brûle plus que le mort ; éveillé, plus que s'il dort. (Tannery)
27. Les hommes n'espèrent ni ne croient ce qui les attend après la mort.
28. l'homme éprouvé sait conserver ses opinions ; le châtiment atteindra les artisans de mensonge et les faux témoins.
30. Ce monde été fait, par aucun des dieux ni par aucun des hommes ; il a toujours été et sera toujours feu éternellement vivant, s'allumant par mesure et s'éteignant par mesure.

Lire la suite sur l'excellent site de Philoctetes

Et biensur Wikipédia

D'autres extraits d'auteurs :

Alain, propos sur le bonheur... Apulée, l'âne d'orAristote principe de l’êtreAristote éthique à NicomaqueAristote paraphraseBoèce, consolation philosophiqueBergson, l'évolution créatriceBreton conjonction, Port-au-Prince HaïtiAuguste Comte, catéchisme positivisteConfuciusEmmanuel Kant, CosmopolitiqueDe coulanges, la cité antiqueNicolas de Cusa, De la docte ignorancebaron D'Holbach, système de la nature... Darwin, l'origine des espècesRené Descartes, lettre à Christine de Suède … René Descartes, discours de la méthodeDostoïevski, souvenirs de la maison des mortsChesneau Du Marsais, le philosopheEinsteinépictète le manuelépicure lettre a Ménécéeépicure et l'épicurisme Lengrand

123456789101112131415161718192021222324252627282930313233343536373839404142434445464748495051525354555657585960616263646566676869707172737475767778798081828384858687888990919293949596979899100101102103104105106107108109110111112113114115116117118119120121122123124125126

Héraclite d'Ephèse, penseur grec du VI siècle avant JC

2) HéRACLITE : vie (d'après L'aurore de la philosophie grecque de John Burnet, Ed. 1919 pour la traduction française par A. Reymond).
Héraclite d'Ephèse, fils de Blyson, « florissait », dit-on, dans la LXIXe Olympiade (504/3-501/0 av. J.-C.)1, c'est-à-dire juste au milieu du règne de Darius, et plusieurs traditions le mettent en rapport avec ce souverain 2. Nous verrons que Parménide était placé dans la même Olympiade, quoique pour une autre raison. Il est plus important, toutefois, pour le but que nous nous proposons, de noter que tandis qu'Heraclite parle de Pythagore et de Xénophane au passé, il est à son tour l'objet d'une allusion de parménide. Ces références sont suffisantes pour marquer sa place dans l'histoire de la philosophie. Zeller soutient, il est vrai, qu'il ne peut avoir publié son œuvre qu'après 478, en se fondant sur le fait que l'expulsion de son ami Hermodore, à laquelle il fait allusion dans le fragment 114, ne peut avoir eu lieu avant l'écroulement de la domination perse. S'il en était ainsi, il serait difficile de comprendre comment Parménide pourrait avoir connu les doctrines d'Heraclite ; mais il n'y a assurément aucune difficulté à supposer que les Ephésiens aient banni un de leurs plus éminents citoyens à l'époque où ils payaient encore le tribut au Grand Roi. Les Perses n'enlevèrent jamais aux cités ioniennes leur autonomie interne, et les lettres apocryphes d'Heraclite montrent que, selon l'opinion reçue, Hermodore fut exilé au cours du règne de darius 3. Sotion dit qu'Heraclite fut élève de Xénophane 4, mais cela n'est pas probable, attendu que Xénophane paraît avoir quitté pour toujours l'Ionie avant qu'Heraclite fût né. Il est plus vraisemblable qu'il ne fut l'élève de personne, mais il est clair, en même temps, qu'il était au courant de la cosmologie milésienne, et qu'il avait lu les poèmes de Xénophane. Il savait aussi quelque chose des théories enseignées par Pythagore. De la vie d'Heraclite, en réalité, nous ne savons rien, sauf peut-être qu'il appartenait à l'ancienne maison royaie, et qu'il résigna en faveur de son frère la dignité de roi attachée à son nom 5. L'origine des autres renseignements relatifs à sa vie est tout à fait transparente. Piloctetes

inscrivez vous

choose your