mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil

L'artiste

Du chaman au demi-dieu

Dmitry Vroubel, Seigneur! Aide-moi à survivre de cet amour mortel.Art et société

« L’homme n’est plus artiste, il est devenu œuvre d’art : ce qui se révèle ici dans le tressaillement de l’ivresse c’est, en vue de la suprême volonté et de l’apaisement de l’Un originaire, la puissance artiste de la nature tout entière. » Nietzsche, La naissance de la tragédie.

L'humanité se construit avec originalité, grâce à l'extraordinaire diversité de ses individus. Les esprits guerriers, marchands, spirituels, constructeurs, dirigeants ou philosophes s'y associent naturellement pour construire notre route.

Depuis les premières formations claniques, l'artiste est bien entendu de la partie. Tantôt rattaché au spirituel, à la technique ou à la marginalité, son empreinte est fondamentale pour notre évolution. Ou que l'on porte le regard, il est bien rare de ne pas croiser l'esprit artistique. La plupart de nos objets manufacturés, contiennent en effet, en plus de leur charge pratique, un souci esthétique.

Bien entendu, il y a une grande différence entre le designer du porte-bouteilles et Marcel Duchamp l'utilisant en ready-made. Entre les deux, il y a la volonté de l'esprit. Il y a la détermination de l'artiste à revêtir l'ensemble des statuts découlant de cette dénomination. Il y a l'engagement d'une existence dans le métier d'artiste pour en recueillir les plaisirs et surtout, en assumer toutes les responsabilités les conséquences.

dieu le père, peintureLorsqu'on entend au hasard d'un musée un regardeur dire face l'oeuvre de Picasso : « Oh la la, moi je suis capable d'en faire autant » il ne mesure pas l'étendue de sa bêtise. Non seulement, les pinceaux à la main il aurait vite fait de ressentir le fossé creusé par des décennies de pratiques, mais il n'a pas idée du courage qu'il faut à l'artiste. Il est incapable de mesurer toute la bravoure qu'il faut au créateur d'avant-garde pour imposer sa créativité à une société qui n'y est par nature jamais préparée.

En effet, une société est inévitablement en retard sur l'esprit de l'artiste. Il est donc impossible pour la majorité humaine d'accepter sans rechigner un travail qui fatalement la déstabilise. D'autant que rien n'indique dans l'oeuvre d'avant-garde qu'elle possède toutes les qualités pour devenir un jour classique. L'expérience des impressionnistes ou des cubistes ne suffit donc pas pour renverser une majorité psychique naturellement inquiète face aux accélérations du temps.

Adam et Eve au paradis, peinture du XVIIIe siecleOuvrier qui travaille avec esprit et avec art. Voilà la définition que donne de l'artiste le dictionnaire royal français et anglais de 1702. Cette formule me semble idéale pour décrire le travail artistique dans son histoire globale. Elle met l'accent sur les deux valeurs fondamentales du travail artistique. L'esprit dans lequel il est réalisé, avec lequel il est réalisé et pour lequel il est réalisé. Et la façon dont il est réalisé ; avec art.

En 1980, dans sa recommandation relative à la condition de l'artiste, l'Unesco le définit ainsi :« On entend par artiste tout personne qui crée ou participe par son interprétation à la création ou à la recréation d'œuvres d'art, qui considère sa création artistique comme un élément essentiel de sa vie, qui ainsi contribue au développement de l'art et de la culture, et qui est reconnue ou cherche à être reconnue en tant qu'artiste, qu'elle soit liée ou non par une relation de travail ou d'association quelconque. »



civilisation

Marcel Proust
Marcel Proust

inscrivez vous

choose your