mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil

Le désir

Un cadeau du ciel pour l'action

Le désir, comme moteur de l'action

gravure de glansPour la majeure partie du vivant, le désir est un des grands moteurs de l'évolution. Pour l'homme, il en est la partie centrale. La plupart de nos actions sont motivés par le désir. Le désir espère ce qu'il n'a pas. On ne désire que ce dont on manque dit Platon dans le banquet. C'est donc une projection vers quelque chose de bon que l'on espère. Ce bon, c'est le plaisir. Le désir espère un plaisir.
Pour la morale épicurienne, le plaisir est le seul bien. Il est le pôle central de l'existence. Évidemment il existe une quantité de désir de plaisir. Certains désirent le luxe quand d'autres désirent le plaisir de l'humilité ou du recueillement. D'ailleurs la morale épicurienne propose une classification des désirs.

Les désirs selon Epicure

Il y a d'un côté les désirs naturels et de l'autre les désirs vains. Les désirs vains se distinguent en deux groupes. D'un côté les irréalisables (comme le désir d'immortalité) et de l'autre les artificiels (comme le désir de célébrités, ou de faire fortune). Les désirs naturels sont également de deux sortes. Ceux qui sont simplement naturels, comme la recherche des plaisirs ordinaires, des jouissances agréables. Et les désirs nécessaires comme le désir de nourriture, de protection. Et il y a enfin dans ces désirs nécessaires celui d'atteindre le bonheur, l'ataraxie (autrement dit l'absence totale de troubles, la tranquillité absolue de l'âme).



Histoire

 
inscrivez vous

choose your