France English Português Contactez nous

facebook petite icone bleue
twitter petite icone
flux rss, icone
mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil
  • bien mal
    délinquant suite

La fonction du délinquant

L'indispensable malfaiteur

camionLe criminel, la justice et la loi

La raison de vivre de la philosophie est de nuire à la bêtise. Nietzsche, le Gai savoir.

Certains grands mystères de la vie sont encore inaccessibles à l'homme. Nos émotions nous ferment régulièrement la porte de certaines explications. « La vérité demeure cachée pour celui qu'emplissent le désir et la haine », dit le bouddha, c'est-à-dire pour tout vivant rajoute Emil Cioran.

De la délinquance

La délinquance est de ces objets dont il est compliqué d'apercevoir l'importance. Elle soulève tellement de passion qu'il est difficile de formuler quelques positivités à son sujet. Pourtant elle a des côtés positifs et sa présence est nécessaire. On lui doit par exemple l'évolution du droit, une science qui réclame en effet, le travail conjoint du délinquant et du législateur.

A partir du moment où l'humanité s'est imposée des interdits, des hommes ont cherché à les contourner. En agissant ainsi, ils obligèrent les diverses sociétés, à sophistiquer leur système législatif. Le droit actuel est le résultat de ces multiples transgressions.

tout comme par exemple, le droit du travail que nous connaissons aujourd'hui est l'addition d'interdits posés progressivement sur les multiples abus des patronats depuis l’ère industrielle - travail des enfants, salaires de misère, durée de travail indécente, risques du travail, etc.

L'évolution n'est pas finie.

La législation humaine, il faut le reconnaître, est particulièrement épanouie. Issu des règles religieuses, elle couvre aujourd'hui la plupart des infractions possibles. Mais elle n'a pas encore fini sa progression. Le droit et la justice n'ont pas atteint leur perfection (sinon, le monde serait en paix et la fraternité régnerait en maître).

L'ensemble : loi, force de l'ordre et système pénitentiaire, a donc encore besoin du travail du délinquant et du législateur pour continuer à progresser. Ainsi, le transgressant (au même titre que le législateur) est indispensable à notre évolution.

L'indispensable ne peut être jugé

Dans l'absolu, ce qui est indispensable n'a pas d'échelle de valeur. Deux choses indispensables ont exactement la même importance.

Le délinquant, le juge et le juriste sont indispensables pour que le droit puisse progresser. Pour l'évolution humaine, les progrès du droit sont indispensables.

Autrement dit, le transgressant, le juge et le juriste, ont fondamentalement la même « importance » pour l'évolution humaine. Ils ont donc la même valeur fondamentale pour l'humanité.

Si ces 3 acteurs qui participent à l'évolution de la justice, ont la même valeur fondamentale, ils ont fondamentalement droit au même respect humain. Autrement dit, la punition infligée au délinquant (punition légitime), doit inclure le même respect humain que celui que l'on accorde au juge et au juriste.

texte écrit en 2000



Punir

12345678


juvenal

Le voyageur qui n'a rien passera en chantant devant les voleurs. Juvenal Satires