France English Português Contactez nous

facebook petite icone bleue
twitter petite icone
flux rss, icone
mecaniqueuniverselle.net : aller à la page d'accueil

  • philosophie-3

L'évolution vers l'androgynie

L'humanité et l'androgyne

L’évolution

L'humanité nous semble t-il, vient d'entamer en ce début de 3eme millénaire, une nouvelle accélération de son évolution. Elle entame sa conversion vers les énergies propres et renouvelables, débute en voyages interplanétaires, s'amuse à chercher à augmenter mécaniquement l'humain et à lui fournir l'immortalité.

Plus prosaïquement, l’humanité travaille en même temps, à en finir avec les inégalités entre hommes et femmes, à réduire les maltraitances qu’elles subissent, les diverses injustices et abus dont elles sont victimes depuis longtemps au même titre que les enfants.
Le genre de ce côté là, représente un problème dans l’humanité.

En séparant la boule androgyne et orgueilleuse qu'étaient l'humain originel selon le mythe de Platon, en deux êtres bien distinct, les Dieux ont engendré une quantité de nouveaux problèmes à l’humanité. Les attractions et répulsions qui accompagne le genre, sont à l’origine de bien des plaisirs, mais également de bien des tourments.

Et curieusement, tout semble s’organiser pour évoluer vers une humanité androgyne. Les nouvelles générations, dans leur façon de se comporter de s’habiller d’être, semble le réclamer, le désirer, l’incarner. La mode va dans ce sens. La société humaine devenant de plus en plus sensible, les valeurs de plus en plus appréciés par les femmes chez les hommes, c’est leur courage à exprimer leur part féminine, leurs capacités à investir leur féminité pour pouvoir mieux les comprendre et mieux les aimer. De leur côté, les femmes en prenant plus de pouvoir, développent également des qualités que se réservaient jusqu’à présent les hommes.

Poussé par toutes ces nouvelles énergies, l’humanité se dirige, me semble t-il, vers l’androgynie, c’est sa destiné et rien ne pourra en interrompre le processus.

Rien n’arrête ni n’arrêtera l’évolution de l’humanité.

Depuis que nous nous sommes séparés de la branche des primates naturels et avons construit le monde culturel, nous n’avons cessé de franchir des étapes, d’améliorer notre comportement, de nous adapter à notre environnement, et de répondre à nos questionnements.

  • Bien sûr, nous n’avons pas encore atteint notre état de perfection ultime. Nous ne sommes pas encore parvenus à l’unité universelle humaine. Celle qui nous exonérera des guerres, des haines, des racismes, des violences. Mais nous sommes bien orientés vers cette destination.
  • Bien sur nous n’avons pas encore atteint notre plénitude environnementale. Celle qui nous permettra de ne plus abîmer ce paradis inouï qu'est notre planète. Nous entamons à peine la prise de conscience des dégradations causées par nos appétits instinctifs et au tout début de son soin. Dans quelques décennies, peut-être quelques siècles, nous maîtriserons les énergies propres, le renouvelable, le recyclable, et nous saurons cohabiter idéalement avec le reste du vivant.
  • Bien sûr nous n’avons pas encore fini de répondre à toutes nos questions profondes. Nous n’avons pas encore éclairé pleinement d’où nous venons, qui nous sommes, et ou nous allons, nous ne savons pas encore dire s’il y a du divin ou non derrière ces étrangetés que sont l’univers, le vivant et le monde. Mais un jour nous répondrons à cette question.

En route vers la perfection

Selon notre théorie, l’humanité, progressivement et sans en avoir pleinement conscience, évolue vers son ultime perfection : l’amour absolu, la sagesse, l’extase.

Cette position finale de l’humanité, proposera à l’être humain une forme de bonheur, de plaisir, de sensation, allant bien au delà des plaisirs et petits bonheurs auxquels on peut prétendre actuellement dans la vie ordinaire. Plaisirs basiques destinée à alimenter Notre constitution animal : plaisirs de copulation, de domination, d’alimentation, de repos, d'amitié, etc.

2021 - 2121 un siècle plus loin

Nous sommes en pleine mutation. Dans quelques siècles, l’humanité n’aura peut-être plus besoin du genre pour évoluer. Les positions seront sans doute, ou interchangeables, ou parfaitement égalitaires. Les hommes auront trouver des solutions pour procréer sans les difficultés les souffrances actuelles tout en préservant le contact mammifère essentiel au développement du bébé.
Le développement technique et humains accélère d’autant la créativité et l’inventivité humaine. Plongé brutalement un homme de 1920 dans le monde de 2020, il n’y comprendrai plus rien. Nous pouvons imaginer la même chose si l’on nous téléportait dans le monde de 2120 et c’est toute la beauté, l’énorme splendeur de l’évolution de l’humanité

samedi 19 juin 2021


le scandale de l'élevage intensif

 
1


William Shakespeare

Mon corps est un jardin, ma volonté est son jardinier.
William Shakespeare.